^

Politique

Anasse Kazib 2022

Anasse Kazib : 99 parrainages validés, des menaces de l’extrême-droite mais toujours 0 radio 0 télé

Ce jeudi, Anasse Kazib a validé 99 parrainages. Le cheminot est toujours dans la course, mais les obstacles sont nombreux, avec une invisibilisation médiatique de plus en plus pesante.

vendredi 11 février

Crédits photo : @dumontherium

Ce jeudi soir, le Conseil Constitutionnel a annoncé la validation de 99 parrainages pour Anasse Kazib, plus du double du chiffre atteint par Christiane Taubira. Au lendemain de la réussite de sa conférence à la Sorbonne, qui a réuni environ 500 personnes devant le Panthéon malgré les menaces proférées par des anciens de Génération Identitaire, le cheminot, benjamin de l’élection à 35 ans, reste ainsi dans la course pour 2022.

Pourtant, les obstacles sont nombreux à trois semaines de la clôture de la période de reconversion des parrainages. Alors qu’il est de plus en plus évident que ce système est en panne, et met en péril jusqu’à des candidats ayant obtenu des scores importants lors du dernier scrutin, les difficultés sont en effet redoublées pour les candidatures ouvrières.

En ce sens, les pseudo-solutions avancées par la majorité gouvernementale, avec leur « banque de parrainages », sont un aveu de cet échec, mais aussi un révélateur de la nature de ce système pervers. Celui-ci permet en effet à deux ou trois grands partis de rassembler un nombre très important de parrainages en un claquement de doigt, tout en leur donnant la possibilité de décider de quels autres candidats pourront ou non se présenter, en « offrant » des signatures en fin de course en fonction de leurs calculs politiques.

Le critère des 10% dans les sondages pour bénéficier de ces parrainages est non seulement fait sur mesure pour écarter les petits partis, mais il repose sur une mesure profondément arbitraire lorsqu’on sait à quel point ces sondages se trompent régulièrement et sont façonnés par l’exposition médiatique des candidats. Dans le cas d’Anasse Kazib les choses sont très claires : en quatre mois de campagne, pas une seule invitation sur un plateau radio ou télé malgré une campagne dynamique.

Face à ces difficultés, redoublées par la pression de l’extrême-droite, nous appelons tous nos soutiens à se mobiliser dans les semaines qui viennent pour qu’Anasse puisse être candidat et faire entendre un autre son de cloche dans une présidentielle particulièrement marquée par les thématiques xénophobes et les fantasmes de « guerre de civilisation ». Pour cela, ce lundi, une réunion large de toutes les personnalités politiques, militantes et intellectuelles qui soutiennent la candidature d’Anasse Kazib aura lieu.



Mots-clés

#Anasse2022   /    Présidentielles 2022   /    Anasse Kazib   /    Élections    /    médias   /    Politique