^

Politique

#StopProductionNonEssentielle

Appel à témoins. Les transports, foyer de contamination pour le Coronavirus. Envoyez vos photos et vidéos !

Après plus de deux semaines de confinement, les entreprises non-essentielles se mettent à rouvrir. Résultat, les transports en commun deviennent plus que jamais un véritable foyer d’exposition et de contamination au Coronavirus. Dénonçons cette mise en danger de nos vies : envoyez-nous vos photos, vidéos et témoignages !

mardi 7 avril

Un peu partout sur les réseaux sociaux, on a pu voir des images ou des vidéos de transports bondés. Effectivement, avec la réouverture de plusieurs usines qui produisent des choses non essentielles, dans cette période de crise sanitaire les transports en commun se retrouvent de nouveau pris d’assaut par les travailleurs, obligés de se présenter sur leurs lieux de travail respectifs.

Nous pouvons voir dans les médias traditionnels plusieurs reportages sur les personnes qui ne respectent pas le confinement, ceux qui se relâchent et qui sont pointés du doigt par le gouvernement comme responsables de la propagation du virus. Le préfet Lallement a lui-même été très loin dans ses propos exprimant que les personnes hospitalisées « l’ont bien cherché ».

Pourtant nous n’entendons pas un mot sur les entreprises non-essentielles dans la situation de crise sanitaire actuelle, ces entreprises qui font prendre des risques aux travailleurs, qui eux-mêmes n’ont pas forcément d’autre choix que de prendre les transports en commun. La problématique se pose dans n’importe quel moyen de transport, des bus aux trains en passant par le métro. Lorsque les transports sont surchargés, les usagers ne peuvent pas respecter les gestes barrières et sont exposés de manière très forte au virus. Une personne contaminée pouvant contaminer d’autres personnes, le facteur de contamination ne s’additionne pas dans les transports en commun, il se multiplie !

On a pu voir plusieurs images choquantes depuis le début du confinement, comme le 17 mars à la gare Montparnasse. En effet, le gouvernement et la SNCF n’ont jamais pris leurs responsabilité de suspendre les transports longue distance et ont favorisé la propagation du virus, en plus de mettre les cheminots en danger. Ou comme le mercredi 1er avril, où les quais de la gare du Nord étaient bondés, exposant à nouveau très fortement la population au virus. La situation est la même à la RATP avec des bus bondés, en particulier sur les lignes de banlieue où se concentre la population la plus précaire et forcée d’aller travailler.

Évidemment, les médias traditionnels ne s’insurgent pas contre ces images car cela reviendrait à ce que le chien morde la main de son maître. Mais cela peut nous éclairer sur la politique menée par le gouvernement, qui défend uniquement les profits des entreprises et commence déjà à parler de déconfinement, en cherchant à s’assurer coûte que coûte d’une reprise du travail. Parfois l’hypocrisie va assez loin lorsqu’on voit toute la communication articulée autour de la SNCF et ces fameux TGV médicaux, certes un bien beau geste mais tellement coupé du reste de la politique menée par la direction de cette même SNCF qui met les cheminots en danger pour parfois des productions non essentielles. La RATP joue le même jeu en vantant ses lignes de bus mises à disposition des soignants, alors que dans le même temps elle met en danger agents et usagers en ne prenant aucune mesure sérieuse face à l’épidémie.

Parce que nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes, nous vous invitons à témoigner par tous les moyens possibles de toute situation de mise en danger de nos vies et de celles de nos familles dans les transports en commun. Transports bondés, non nettoyés... que vous soyez salarié des transports ou usagers dans n’importe quelle ville de France, envoyez-nous vos coups de gueule, photos et vidéos, à [email protected] ou sur les messageries de nos réseaux sociaux ou WhatsApp, au 06.20.31.91.57.

Usagers et salariés : premiers concernés, à nous de décider !

Plusieurs mesures pourraient nous venir en tête comme l’arrêt des productions non-essentielles qui ont fait l’objet d’une campagne sur Twitter au travers du #StopProductionNonEssentielle et qui doit constituer la première étape pour éviter que les transports ne deviennent un foyer de transmission du Covid-19. En second lieu les horaires et les services doivent être replanifiés pour s’adapter aux besoins réels des salariés qui doivent impérativement se rendre au travail comme ceux de la grande distribution, le personnel soignant, etc. Enfin, des mesures efficaces doivent être prises pour stopper la propagation du virus dans les transports, comme le port du masque, des désinfections régulières avec des produits et moyens adaptés et toutes les mesures de distanciation nécessaires, passant notamment par la gratuité des transports. Les salariés et les usagers sont les premiers concernés et doivent décider de ces mesures, en lien avec les recommandations d’experts scientifiques.

Une chose est sûre le gouvernement doit prendre ses responsabilités sur la gestion des transports dans cette crise sanitaire.




Mots-clés

#StopProductionNonEssentielle   /    Transport   /    #NosViesPasLeursProfits   /    RATP   /    SNCF   /    Politique