^

Politique

Répression

Après avoir traité les Gilets Jaunes de « peste brune », Darmanin attaque J. Rodrigues : solidarité !

Le premier flic de France a décidé de porter plainte contre une des figures des Gilets Jaunes, Jérôme Rodrigues, suite à son tweet comparant les flics à une « bande de nazis ». Pourtant le ministre avait lui-même assimilé les manifestants des Champs-Élysées à la « peste brune »...

jeudi 10 septembre

Tout le monde ne peut pas tout dire. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a décidé de porter plainte contre Jérôme Rodrigues après un tweet comparant les flics à une « bande de nazis ».

Tout part d’un échange houleux sur les réseaux sociaux entre la figure des Gilets Jaunes et le syndicat Synergie-officiers. Jérôme Rodrigues, mutilé à coup de LBD par la police a lancé un appel à une désobéissance civile massive pour ce 12 septembre à Paris. Sur Twitter, il demandait en ce sens aux personnes voulant manifester ce samedi de ne pas donner leur identité lors des contrôles. « Dans le pire des cas, vous passerez quatre heures maximum au commissariat. Mais auront-ils suffisamment de place pour nous accueillir ? » s’interrogeait-il sur les réseaux sociaux.

Sur ce, le syndicat policier a choisi de répondre par la provocation : « Nous avons suffisamment de place pour vous accueillir ». A quoi Jérôme Rodrigues a rétorqué : « C’est clair bande de nazis vous irez ouvrir le camp de concentration disponible au Nord-Est de Paris celui que vous tentez de cacher aux médias ». Une comparaison outrancière et erronée, que Gérald Darmanin a saisi au bond pour en faire une instrumentalisation répressive.

Le ministre de l’Intérieur qui, depuis sa nomination contestée en lien avec la plainte pour viol à son encontre, mène une politique sécuritaire tous azimuts, n’a pas hésité un instant à monter aux créneaux pour s’affirmer comme premier flic de France. Il a donc décidé d’attaquer en justice Jérôme Rodrigues pour ce tweet.

Le syndicat de police n’a pas tarder à remercier Darmanin pour son « soutien sans faille à la police » avec le hashtag issu de l’extrême droite états-unienne « #BlueLiveMatter ».

Le ministre qui s’est offusqué de la comparaison ne s’était pourtant pas gêné pour affirmer l’année dernière : « Ce ne sont pas les ‘gilets jaunes’ qui ont manifesté, c’est la peste brune. Ce n’est pas parce que vous mettez un ‘gilet jaune’ que vous ne portez pas une chemise brune en dessous »....

Par ailleurs, Darmanin a annoncé sa volonté de porter plainte contre Jérôme Rodrigues à deux jours de la rentrée des Gilets Jaunes qui aura lieu le 12 septembre. Cette volonté du ministre de l’intérieur d’intimider et de réprimer sur le terrain judiciaire une figure du mouvement qui a déjà subi à plusieurs reprises la répression policière va ainsi de paire avec la tentative de Lallement de faire interdire la manifestation parisienne. Nous dénonçons fortement cette plainte contre Jérôme Rodrigues et lui apportons tout notre soutien !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Gérald Darmanin   /    12 septembre   /    #JusticeDeClasse   /    Répression   /    Politique