^

Monde

Au Chili, des centaines de manifestants pour exiger la libération des prisonniers politiques

Convoquée par diverses organisations, une journée nationale de mobilisation pour les prisonniers politiques du soulèvement populaire de 2019, qui fête ce mois-ci son premier anniversaire, avait lieu ce lundi au Chili. Les manifestants ont exigé que les plus de 2500 personnes dont le procès est en cours soient placées en résidence surveillée au lieu d'être placées en détention préventive.

mardi 6 octobre

Article initialement publié en espagnol sur La Izquierda Diario

Les manifestants ont assisté à la journée nationale de mobilisation pour les prisonniers politiques du soulèvement populaire de 2019, qui fête ce mois-ci son premier anniversaire.

L’appel lancé par diverses organisations demandait le passage de la détention préventive à l’assignation à résidence pour les plus de 2 500 personnes qui sont actuellement emprisonnées en attendant leur procès. Les familles dénoncent une série d’abus contre les prisonniers, en plus de leur préoccupation concernant l’augmentation des cas de Covid-19 dans les prisons.

À Santiago, près d’un millier de manifestants se sont joints au rassemblement sur la symbolique Plaza de la Dignidad. La manifestation s’est déroulée dans une atmosphère de grande colère suite à la tentative d’assassinat par les carabiniers d’un manifestant près de la place vendredi dernier, qui a été justifiée par le président Piñera et couverte par les forces de police.

Dans la ville minière d’Antofagasta, au nord du pays, environ 300 personnes ont accompagné la marche coordonnée par les familles des prisonniers politiques, qui ont publié la déclaration suivante.

Des centaines de manifestants ont répudié la répression et ont exigé la libération des prisonniers politiques.

Traduction : Julian Vadis




Mots-clés

Chili   /    #JusticeDeClasse   /    Répression   /    Monde