^

Politique

Police partout

Autoritarisme : Darmanin annonce le doublement des contrôles de pass sanitaire

Après l’allocution d’Emmanuel Macron ce mardi, Gérald Darmanin a annoncé que les contrôles policiers allaient doubler très prochainement, dans la droite lignée de l'autoritarisme sanitaire du gouvernement.

mercredi 10 novembre

Crédits photo : PHILIPPE LOPEZ / AFP

Maintenant que la reprise épidémique est actée en Europe et que le spectre d’une cinquième vague est bien présent, le gouvernement continue dans la voie de la répression dans sa gestion de la crise sanitaire. Lors de son allocution, Macron a annoncé, outre l’obligation de la troisième dose pour les plus de 65 ans et les personnes immunodéprimées, le renforcement des contrôles policiers du pass sanitaire « partout » et en particulier dans les « gares et aéroports »

Message reçu par Darmanin qui est venu ce matin préciser les propos du Président au micro d’Europe 1 . « Vu l’augmentation du taux d’incidence, l’hiver arrive et le virus circule plus, le président de la République m’a demandé hier de dire aux préfets, aux policiers et aux gendarmes de contrôler davantage comme en septembre. Ce matin, une instruction part aux préfets, et je les réunis bientôt pour pouvoir appliquer ces demandes » a t-il affirmé. L’objectif annoncé est de revenir au niveau de contrôles qui a eu cours en septembre où, d’après les précisions du ministre, « 50 000 personnes [ont été] contrôlées ainsi que 4 000 établissements ». La semaine dernière, les contrôles représentaient la moitié de ces chiffres.

Une augmentation des contrôles policiers qui s’inscrit dans la gestion répressive de la crise sanitaire, et ce alors même que la reprise épidémique démontre les limites de l’autoritarisme sanitaire du gouvernement, qui n’a pas permis d’atteindre l’immunité collective.

Alors que les tests sont devenus payants depuis septembre et qu’il n’y a toujours aucun moyen pour l’hôpital public - fermeture de lits, manque de personnel, conditions de travail déplorable et salaires insuffisants -, le gouvernement durcit le contrôle du pass sanitaire pour mieux cacher sa responsabilité dans la gestion catastrophique de l’épidémie. Une chose est claire, la répression reste un axe fondamental de la gestion de crise du gouvernement, dont le Président semble se satisfaire au regard de l’exercice d’auto-valorisation donné lors de son allocution.

Il est nécessaire de refuser cette gestion autoritaire et d’exiger la fin de toutes les lois autoritaires, le pass sanitaire en premier lieu. Les syndicats et organisations du mouvement ouvrier doivent en finir avec la politique de l’autruche qui donne au gouvernement une facilité pour imposer sa politique coercitive. Dans ce contexte, un plan sanitaire à la hauteur, qui place le vaccin au centre mais refuse toute répression, doit être imposé ! 




Mots-clés

Pass sanitaire   /    Crise sanitaire   /    Répression policière   /    Police   /    Répression   /    Politique