^

Politique

Campagne RP

Avec plus de 40 000 tweets, #MasquesGratuits a été top tendance sur Twitter !

Alors que le déconfinement approche, le patronat de la grande distribution spécule sur le prix des masques, les rendant inaccessibles aux classes populaires. En parallèle, le gouvernement compte infliger des amendes de 135 euros pour les personnes n'en portant pas dans les transports publics. C’est dans ce contexte que Révolution Permanente a lancé une large campagne ce jeudi 7 mai, arrivant à placer le hashtag #MasquesGratuits comme la première tendance sur Twitter !

dimanche 10 mai

Occultation des stocks de masques par les principales enseignes de la grande distribution pendant que les soignants en manquaient, destruction de millions de masques en bon état par le gouvernement en plein mois de mars, la question des masques est depuis le début de la crise sanitaire au centre des critiques à la gestion catastrophique de cette situation par le gouvernement. Après avoir ouvertement menti à la population sur l’intérêt du port du masque, l’Etat refuse aujourd’hui que ce bien devenu de première nécessité pour contenir la dynamique des contaminations et éviter une deuxième vague encore plus meurtrière de l’épidémie, soit distribué gratuitement.
Or, le budget nécessaire à s’en équiper est estimé entre 60€ et 80€ par mois et par personne, tandis que l’amende pour ceux qui ne le porteraient pas dans les transports publics remontera à 135 € d’amende, voire plus en cas de récidive. Un véritable scandale à l’heure où de plus en plus de personnes se voient repoussées en dessous du seuil de pauvreté et peuvent à peine se nourrir parce qu’ils ont perdu leur emploi ou une partie importante du revenu, parce que les enfants ne mangent plus à la cantine, etc.

Pour éviter une nouvelle vague de l’épidémie avec le déconfinement prévu pour le 11 mai, il y a donc urgence à ce que les stocks de masques de la grande distribution soient réquisitionnés et distribués gratuitement à la population, sous contrôle des professionnels de la santé pour s’assurer de leur capacité protectrice.
Pour faire entendre cette perspective, Révolution Permanente a invité ses lecteurs à participer à une grande campagne sur Twitter jeudi 7 avril à partir de 18h pour porter le hashtag #MasquesGratuits parmi les principales tendances nationales du réseau social. Objectif : porter ce mot d’ordre à une échelle de masse, dénoncer le rôle des patrons de la grande distribution, du gouvernement et réclamer la réquisition et la distribution gratuite de masques !

Au total, environ 15 000 comptes twitter ont participé, et ont tweeté ou retweeté le hashtag plus de 40 000 fois, ce qui a placé #MasquesGratuits parmi les premières tendances tout au long de la soirée jusqu’à devenir trending topic (première tendance en France) pendant la nuit, et ce malgré le fait que le discours d’Edouard Philippe quelques heures plus tôt imposait une forte concurrence.

La campagne a rencontré un écho particulièrement fort en Ile-De-France, région très touchée par le virus mais aussi très dépendante des transports en commun. Dans la plupart des villes de Seine-Saint-Denis, qui est parmi les départements les plus pauvres de France, mais aussi les plus touchés par l’épidémie, #MasquesGratuits a été top tendance dès le début de la soirée, alors que ce n’était pas encore le cas à échelle nationale.

Daniela Cobet, membre du comité de rédaction de Révolution Permanente et de la direction du NPA

Députés, médias militants, figures du mouvement des Gilets Jaunes, la campagne a été relayée par plusieurs figures politiques

François Boulo, figure du mouvement des Gilets Jaunes

Usul, chroniqueur Médiapart

Mathilde Larrere, historienne

Mathilde Panot, députée LFI

Allan Barte, dessinateur

Nantes Révoltée, média militant

Madjid Messaoudene, élu à la ville de Saint-Denis

Julie Garnier, oratrice nationale LFI

Jean Hugon, insoumis

La campagne a également été relayée par des figures telles que l’acteur Yvan Le Boloch, Edwy Plenel, Vikash Dhorasoo, QG le média libre, Bordeaux en Lutte...

La réussite de cette campagne montre la colère que génère le mensonge d’État sur les stocks de masques, et l’attitude criminelle du patronat de la grande distribution qui n’hésite pas à spéculer sur un bien indispensable à la survie de milliers de travailleurs. La réquisition des stocks et leur distribution gratuite est aujourd’hui un enjeu de vie ou de mort, tout comme la réorientation sous contrôle des salariés des entreprises en mesure de produire des masques, qui pourrait mettre fin une bonne fois pour toutes à la pénurie organisée par le gouvernement et le patronat. Cette grande mobilisation virtuelle est un premier pas en ce sens, qu’il nous faudra reproduire et à intensifier.

Depuis le Comité de rédaction de Révolution Permanente, nous tenons à remercier tous ceux et toutes celles qui ont participé à cette campagne et ont contribué à faire entendre son message.

Pour participer aux prochaines campagnes de ce type, les organiser avec nous, approfondir les discussions avec les militants du NPA/Révolution Permanente et commencer à militer à nos côtés, n’hésitez pas à nous contacter pour rejoindre les Comités Virtuels Révolution Permanente qui s’organisent un peu partout en France, en nous envoyant un mail à l’adresse : [email protected]




Mots-clés

#MasquesGratuits   /    Masques   /    Coronavirus   /    Politique