^

Jeunesse

Blanquer démission !

Bac noir. Une centaine de lycées bloqués pour protester contre la tenue des examens

Alors que les épreuves du bac approchent et que le gouvernement ainsi que l’Education nationale ont exprimé leur volonté de maintenir les épreuves pour les baccalauréats et pour les BTS, les lycéens se sont mobilisés en bloquant leurs lycées.

lundi 3 mai

Crédits photo : capture d’écran Twitter Yazid Bouziar

Dans la matinée du lundi 3 mai, une centaine de lycées ont été bloqués sur tout le territoire pour protester contre la tenue des épreuves écrites du baccalauréat, qui cristallisent les craintes des lycéens et des BTS. Cela fait maintenant quatorze mois que les lycéens mais aussi tous les étudiants étudient dans des conditions calamiteuses. Cette année a en effet été marquée par un manque cruel se moyen investis dans l’Éducation nationale, donnant lieu à une majorité de cours à distance, des cours en présentiel une semaine sur deux, un manque d’enseignants, et de protocole sanitaire à la hauteur de la gravité de la situation.

En effet, cela fait plus d’un an que le gouvernement navigue à vue, sans avoir pensé de protocole sanitaire à la hauteur, ce qui a causé la mort de nombreux parents d’élèves dans un lycée de Seine-Saint-Denis. Cette véritable hécatombe est le résultat de mesures gouvernementales ridicules sans hausse du budget de l’Education nationale, ce qui aurait permis des mesures telles que le dédoublement des classes et ainsi la possibilité pour les lycéens de mener cette année à termes dans des conditions correctes.

Alors que les programmes ne sont pas bouclés et que les élèves n’ont pas eu accès à tous leurs cours, faute de professeurs remplaçant dans de nombreuses classes, les élèves et les étudiants sont très anxieux face à la tenue de telles épreuves. Face au mépris du gouvernement, ils exigent l’annulation totale des épreuves pour tous les lycéens en filière générale, technologique, professionnels, en BTS ou au CNED ainsi que le passage en contrôle continu avec un dix améliorable.

De nombreuses organisations comme le Mouvement National Lycéen, SUD ou encore Solidaires appellent les lycéens, les lycéennes et les BTS à bloquer massivement leurs établissements à partir du mercredi 5 mai afin de faire entendre leur colère.




Mots-clés

Lycéens   /    baccalauréat   /    Jean-Michel Blanquer   /    Lycées   /    Jeunesse