^

Notre classe

Acte IV de la grève Biocoop

Biocoop. La direction refuse de négocier, soyons nombreux sur les piquets !

Après trois jours de grève cet été contre le travail le dimanche et pour la revalorisation des salaires, les salariés de Biocoop organisent un quatrième piquet ce samedi à midi, devant le magasin du quartier latin à Paris. Face à une direction qui refuse par tous les moyens de négocier avec les grévistes, soyons nombreux pour les soutenir dans leur lutte exemplaire !

vendredi 11 septembre

Une semaine après le piquet de grève qui a réuni plus d’une centaine de personnes dont des personnalités politiques et plusieurs militants ouvriers, les salariés de Biocoop Le Retour à la Terre organisent une quatrième journée de mobilisation ce samedi 12 septembre, devant le magasin Rive Gauche au 5 rue Le Goff (75005) à midi. Il sera suivi d’un deuxième piquet ce dimanche, à 10h au 114 avenue Philippe Auguste (75011).

Revalorisation de salaire, pas d’ouverture le dimanche, reconnaissance des qualification à hauteur des tâches réalisées, admission des ruptures conventionnelles : après avoir été en première ligne du Covid pendant la première vague, les grévistes refusent d’être la variable d’ajustement du patronat pour la crise économique.

Et après trois dates de grève déjà très suivies dans ce secteur précarisé du monde du travail et composé à majorité de jeunes, la direction semble de plus en plus inquiète face à l’extension potentielle de la mobilisation.

Après avoir incité les gérants de magasin à anéantir les germes de la colère avant qu’elles n’aillent alimenter la grève des deux magasins mobilisés, la direction refuse désormais de négocier avec la délégation de grévistes. Usant de toutes les excuses possibles et inimaginables, c’est en réalité la peur de voir déferler une vague dans le reste des magasins qui explique cette attitude. En effet, face à une vague de récession sans précédent qui s’annonce, que le gouvernement et le Medef veulent faire payer aux travailleurs, la victoire d’une grève avec des revendications comme celles-ci serait un signal fort à l’adresse du monde du travail.

Pour aider à l’instauration d’un rapport de force qui oblige la direction à s’entretenir avec les grévistes au sujet de leurs revendications et à les faire triompher, le soutien est une arme importante. Soyons massifs demain sur le piquet de grève devant le magasin Rive Gauche au 5 rue Le Goff (75005), à midi puis dimanche à 10 heures au 114 avenue Philippe Auguste (75011) !

Pour soutenir financièrement les grévistes, participer à la caisse de grève !




Mots-clés

Biocoop   /    Crise économique   /    Jeunesse   /    Grève   /    Notre classe