^

Notre classe

Colère dans l'éducation

Communiqué : les profs d’Auguste Delaune à Bobigny exigent des moyens et des personnels supplémentaires

Ce matin, un blocage a eu lieu au collège Auguste Delaune à Bobigny. Les élèves et le personnel enseignant et administratif, avec le soutien des parents d'élèves, exigent, face aux conditions désastreuses dans l'éducation nationale en pleine crise sanitaire, des moyens et personnels supplémentaires pour faire face à la rentrée.

mardi 3 novembre

Crédits photo : Révolution Permanente

Ce mardi matin, comme dans plusieurs collèges et lycées notamment en Île-de-France, un blocage a eu lieu au collège Auguste Delaune à Bobigny, avec le personnel enseignant et administratif, les collégiens, et l’appui des parents d’élèves.

Nous relayons le communiqué de presse des personnels enseignants et administratifs et parents d’élèves du collège Auguste Delaune à Bobigny, qui dénoncent le mépris du ministère et les conditions inacceptables dans cette rentrée en plein rebond de la seconde vague.

Communiqué de presse

Nous, personnels enseignants et administratifs et parents d’élèves du collège Auguste Delaune de Bobigny avons procédé ce matin au blocage de l’établissement afin de dénoncer les conditions inacceptables de cette rentrée imposées par le ministère et le mépris opposé à toutes nos tentatives de dialogue.

M. Blanquer a annoncé la mise en place d’un nouveau « protocole sanitaire renforcé »... qui n’en a que le nom. En effet, ce protocole se défausse à l’aide de la formule « dans la mesure du possible ».

Comme de nombreux établissements du département de Seine Saint Denis, le collège Auguste Delaune est confronté à un problème de place : ce collège, initialement prévu pour 400 élèves, en accueille aujourd’hui 600. Pour cette raison, il est impossible de suivre la préconisation de laisser les élèves dans une même salle. Les dimensions de la cour et de la cantine ne permettent pas non plus de respecter la distanciation sociale. Le protocole sanitaire est tout simplement inapplicable si nous ne réduisons pas le nombre d’élèves présents simultanément dans le collège.

Rappelons que la Seine Saint Denis a connu pendant la première vague de l’épidémie, une surmortalité importante, liée entre autres à la précarité des conditions de vie dans le département. Le retour à l’école et les conditions de scolarisation sont des sujets réels d’inquiétude pour les familles et pour les élèves, qui craignent de contaminer leurs proches, déjà durement éprouvés à tous les niveaux.

Nous avons donc besoin de temps de concertation pour mettre tout cela en place. En l’absence de directives précises au cours des vacances, et en accord avec notre direction, nous étions convenus de consacrer la journée du mardi 2 novembre à proposer des scénarios de scolarisation partagée entre présentiel et distanciel pour tous nos élèves, en créant un accueil alterné par demi-groupes. Ce scénario devait permettre non seulement un accueil en toute sécurité des élèves, mais également la préparation d’une éventuelle fermeture des établissements scolaires, à l’heure où tous les indicateurs laissent craindre une telle décision.

Or, en toute fin de journée hier, nous avons appris que la DSDEN avait opposé une fin de non recevoir à ce temps de réflexion. Ce revirement de dernière minute, qui prend au dépourvu les familles, vient s’ajouter à l’annulation des deux heures de concertation prévues le lundi matin de la rentrée pour préparer dignement l’hommage à notre collègue Samuel Paty. A l’heure où tant de difficultés s’accumulent, nous ne pouvons tout simplement pas supporter tant de mépris pour les élèves, les familles et pour nous enseignants.
C’est pourquoi, avec le soutien actif des parents, nous avons procédé au blocage du collège ce matin.

Une délégation d’enseignants et de parents de tous les établissements de Bobigny se rendra aujourd’hui mardi 3 novembre à 14h30 à la DSDEN de Bobigny (8 rue Claude Bernard, 93 000 Bobigny) afin de faire entendre nos revendications et nos propositions concrètes pour assurer les cours dans des conditions de sécurité convenables pour nos élèves et leurs familles.

Nous revendiquons

• Des moyens pour assure un accueil digne des élèves, dans l’urgence mais aussi sur le long terme ;
• L’embauche de personnels de vie scolaire et d’agents supplémentaires.
Nous vous convions à venir nous rencontrer et à échanger lors de ce rassemblement.

Les personnels et parents mobilisés du collège Auguste Delaune de Bobigny




Mots-clés

Covid-19   /    Education nationale    /    Collèges   /    Lycées   /    Notre classe