^

Politique

12 décembre #retraites

Blocage des bus, envahissement de la Ferropem : Chambéry rythme sa mobilisation

Si la ville n'a pas été le théâtre d'une grosse manifestation ce jeudi 12 décembre, ce sont plusieurs actions de blocage et d'envahissement qui ont eu lieu, dès 5h ce matin. Au lendemain des annonces d’Edouard Philippe, Chambéry reste mobilisée contre la réforme des retraites, en attendant la prochaine grosse journée du 17 décembre.

jeudi 12 décembre 2019

Crédit photo : Radio France - Damien Triomphe

Dès 5h ce matin, une cinquantaine de personnes a bloqué le dépôt de bus de SynchroBus, empêchant tous les véhicules de sortir. Le trafic des lignes principales (A, B, C et D) est ainsi resté totalement à l’arrêt jusqu’au milieu de la matinée, permettant également des discussions avec les salariés de SynchroBus. D’autres lignes, comme la ligne 1, ont pu circuler car elles sont sous-traitées : une raison de plus de se battre contre la sous-traitance, qui casse les collectifs de travail, met les salariés en concurrence les uns avec les autres, et rend beaucoup plus difficile la mobilisation collective.

A 13h30, ce sont ensuite plusieurs centaines de personnes qui se sont retrouvées devant le siège de la FerroPem, avenue de la Boisse, pour protester contre la réforme des retraites, mais aussi contre la mise au chômage partiel et les menaces sur les emplois qui pèsent actuellement à la Ferropem.

L’entreprise, propriété de la multinationale FerroGlobe, produit du silicium depuis de nombreuses années. Mais la multinationale ayant des dettes à éponger, elle a arrêté les investissements en France pour pouvoir envoyer l’intégralité des bénéfices de la production vers la maison-mère, et a mis au chômage partiel les salariés des usines de La Léchère (Savoie), de Montricher-Albanne (Savoie) et de L’Ardoise (Gard). Plus de 1100 emplois sont ainsi menacés, sur six sites au total, sans compter l’impact sur les fournisseurs et prestataires.

Après des prises de parole syndicales et pas mal de pétards, une grande majorité des manifestants se sont engouffrés dans les bâtiments, envahissant les lieux avec enthousiasme et détermination. La direction a ainsi vu voler quelques dossiers par les fenêtres, pendant que l’alarme incendie retentissait joyeusement pour accompagner slogans et chants de lutte !
Pendant ce temps, un petit cortège partait en manifestation vers la voie rapide.

En attendant la nouvelle journée de grève et de manifestation du mardi 17 décembre (manifestation 14h Palais de Justice), plusieurs actions sont prévues. Vendredi 13 : rdv dès 6h devant le centre de tri postal, puis à 18h comité de grève et d’actions à la maison des syndicats.
Samedi 14 : rdv 9h au marché du centre-ville pour tractage, puis 10h devant Vaugelas pour manif-action !




Mots-clés

Mouvement des retraites 2019-2020   /    Grève décembre 2019   /    Chambéry   /    Réforme des retraites   /    Manifestation   /    Licenciement(s)   /    Politique