^

Politique

Record absolu !

Boosté par les Gilets jaunes, Révolution Permanente dépasse les 2 millions de visites mensuelles

Sur fond de soulèvement des Gilets jaunes, Révolution Permanente a atteint une audience record ces dernières semaines. Avec presque 1,7 millions de visites sur le mois de Décembre, plus de 2 millions sur les derniers 30 jours, des centaines de milliers de réactions sur les réseaux sociaux, Révolution Permanente s’impose une fois de plus en tant que média au service de la lutte de classes.

dimanche 13 janvier

Photo : O Phil des Contrastes

Disputer les consciences sur le terrain politique et idéologique

Depuis le 17 novembre et l’irruption spontanée d’une frange considérable des masses, les classes dominantes ont perdu pied. Acte après acte, le soulèvement des Gilets jaunes met à l’épreuve le pouvoir en place ainsi que l’ensemble des médiations habituellement utilisées pour canaliser la colère sociale. Très rapidement face à la radicalité du soulèvement des Gilets jaunes, la première réponse du macronisme relayée par les grands médias a été de le dépeindre comme un mouvement d’extrême-droite. De même, les directions syndicales, y compris la CGT, ont repris et matraqué les mêmes arguments tournant ainsi le dos à la colère sociale contre l’avis même de la base de la CGT.

Contre cette vision d’un mouvement « rouge-brun », partagée y compris par une partie de l’extrême gauche et du milieu militant traditionnel, une vision qui aurait dû être balayée dès le lendemain du 17 novembre lorsque le caractère massif, populaire et globalement progressiste du mouvement des gilets jaunes a montré son visage dans les rues, péages et ronds-points, Révolution Permanente a cherché à rendre compte au plus près de la réalité de ce mouvement inédit, à en tirer des leçons et à dialoguer avec les aspirations et l’expérience de ses acteurs. Car si le caractère protéiforme du mouvement combiné à un recul plus général de la conscience de classe ouvre des brèches à l’instrumentalisation par des secteurs réactionnaires, le mouvement dans son ensemble, sa radicalité, ses revendications sur le pouvoir d’achat et ses aspirations démocratiques, est indéniablement marqué à gauche. Dans ce cadre, le rôle des révolutionnaires se devrait être de chercher à combattre l’extrême-droite présente minoritairement sur le terrain aussi bien politiquement qu’idéologiquement.

Que ce soit sur la structuration démocratique du mouvement ou sur ses revendications principales, par rapport à laquelle nous avons défendu la nécessité de constituer des comités d’action pour « élargir le mouvement et le structurer par en bas » pour« faire plier Macron », sur des questions de programme comme la revendication du RIC, ou encore sur les méthodes d’action et la nécessité de la grève générale, nous avons cherché, étape par étape, à apporter des réponses d’un point de vue de classe et révolutionnaire, aux problèmes posés par le mouvement.

Discrédit et déligitimation à une échelle de masses des grands médias

Depuis notamment les explosions de radicalité du 1er décembre, le mouvement des Gilets jaunes est aussi marqué par une défiance inédite et généralisée contre le traitement médiatique de la mobilisation notamment sur la question des violences policières et la sous-estimation du nombre de manifestants. Si la grève des cheminots avait dévoilé au printemps quelques-uns de ces aspects mensongers, on observe, cette fois-ci, à une échelle de masse, une délégitimation grandissante du rôle même de ces médias cristallisés par BFM-TV. « Une personne sur deux n’a pas confiance dans les médias traditionnels » explique Jean-Marie Charon, sociologue des médias. Toute une nouvelle expression de « l’effondrement des corps intermédiaires »…

Dans ce contexte, les médias indépendants, les vidéos publiées sur les réseaux sociaux, les enregistrements en direct faits par les manifestants eux-mêmes gagnent une place particulière et inédite, qui nous conforte dans notre pari, fait il y a déjà plus de trois ans et demi, de lancer un quotidien en ligne indépendant et militant, au service de la lutte de classes et d’un projet de transformation sociale radical.

Plus de 2 millions de visites mensuelles « du bon côté de la barricade »

Avec presque 1,7 millions de sessions [1]comptabilisés par Google Analytics sur le dernier mois de l’année 2018, et plus de 2 millions sur les trente derniers jours, Révolution Permanente consolide non seulement sa première place en tant que premier média d’extrême-gauche en France mais fait un saut important en termes de fréquentation. Plus précisément, pour la période du 14 décembre au 12 janvier 2018 (30 derniers jours), ce sont 2 126 911 visites qui ont été comptabilisées, dépassant de loin le dernier record de 887 000 visites en septembre 2017. Les chiffres du mois de janvier présagent d’un nouveau record avec près de 1 millions de visites sur les 10 premiers jours.

Pour avoir un ordre de grandeur de ce que représente cette fréquentation, Similar Web, outil qui donne une approximation moins précise car s’appuyant sur sources de données non exhaustives, donne cependant des indicateurs intéressants permettant la comparaison de plusieurs sites. Sur les données Similar Web du mois de Décembre, en ce qui concerne notamment les principaux sites de l’extrême gauche hexagonale, Révolution Permanente se situe devant les sites du mouvement autonome Lundi Matin et Paris-Luttes.info, ainsi que très largement devant les sites des deux principales organisations de l’extrême gauche en France.

Plus encore, sans autre moyens que des moyens militants, comparativement à ces journaux qui possèdent des permanents et un budget sans commune mesure, Révolution Permanente se rapproche de plus en plus de l’audience de médias historiques comme L’Humanité ou le site Reporterre, référence chez les écolos, et dépasse déjà celle de sites plus nouveaux comme le journal Le Média.

Classement général en visite sur le mois de Décembre

Un média au rythme de la lutte de classes

Si ce boom de visites récompense des efforts considérables des militants qui font vivre chaque jour Révolution Permanente, il montre surtout et une nouvelle fois, que c’est dans les moments aigus de la lutte de classes que notre quotidien en ligne prend tout son sens et devient un outil dont s’emparent les acteurs et actrices des mobilisations en cours. Comme en 2016, durant le mouvement contre la Loi Travail, c’est aussi grâce à des centaines de messages, photos, vidéos et témoignages que nous arrivent des quatre coins du pays que nous pouvons assurer une couverture au plus près du terrain et montrer la réalité que l’on ne voit pas dans les médias traditionnels, à partir d’un point de vue de classe et avec un parti pris pour ceux qui cherchent à faire valoir leurs droits et à gagner contre Macron et son monde.

Ce record de visites vous appartient donc à vous aussi, lecteurs et correspondants, fréquents ou occasionnels. Continuez à nous lire et à contribuer à faire de Révolution Permanente un outil d’information et de lutte.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Courant Communiste Révolutionnaire   /    Emmanuel Macron   /    CGT   /    Révolution Permanente   /    Politique