^

Politique

Gilets jaunes

Bordeaux. 12 interpellations en fin de manifestation de l’acte 8

Ce sont 12 gilets jaunes qui ont passés la nuit en garde à vue à Bordeaux, information confirmée par la préfecture de Gironde, qui annonçait hier 11 personnes. Des témoignages affirmes que ces arrestations sont arbitraire.

dimanche 6 janvier

Crédit photo - Stéphane Chatz (Acte V)

Alors que l’acte 8 bordelais a une nouvelle fois démontré que le mouvement ne faiblissez pas, avec une manifestation de grande envergure. La préfecture de police annonçait dès 19h30 hier soir avoir interpellé 11 personnes durant la manifestation.

Ce matin, une correspondante nous apporte des détails concernant un ami a elle, les interpellations auraient eu lieux vers 18h aux abords de la place Pey Berlant. Elle a cherché a avoir des nouvelles d’un ami en appelant ce matin le commissariat, qui lui a confirmé que son ami et deux autres connaissances étaient bien en cellule, l’accueil du commissariat a également mentionné retenir actuellement 12 personnes, sur la liste de l’accueil l’unique cause précisé serait : « gilet jaunes ».
Les motifs restent encore vagues le port de gilet jaune et d’équipement de protection ont par la suite été mentionnés par le commissariat.

Si les autorités affirment que le port de masque de protection est un motif d’interpellation, la réalité est qu’aujourd’hui, à l’heure de la répression massive des gilets jaunes, nombres d’entre eux ont était acte après acte bien obligés de s’équiper en conséquence, pour simplement poursuivre les manifestations malgré les quantités de gaz toujours hallucinantes dont font usage les ‘’forces de l’ordre’’.
Cette répression judiciaire, est dans la lignée de la tentative de l’État de faire peur au manifestant et d’étouffer le mouvement, à l’image de l’arrêté préfectorale dans la Somme qui vise à interdire les masques de protections




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Bordeaux   /    Répression   /    Politique