^

Jeunesse

Réforme des retraites

Bordeaux. 200 étudiants réunis en AG appellent « à construire la mobilisation dans les universités »

Ce 19 janvier, 200 étudiants et une dizaine de personnel de l’université étaient réunis en AG inter-fac à Bordeaux. Face à une réforme mortifère, l’AG appelle à construire la mobilisation dans les universités en lien avec la dynamique du mouvement ouvrier, en particulier le plan d’action des raffineurs. Des AGs les plus massives possibles sont appelées à se tenir le mercredi 25 janvier.

vendredi 20 janvier

Nous relayons ci-dessous leur appel :

A Bordeaux, ce jeudi 19 janvier dans l’amphithéâtre Broca 2 sur le campus universitaire de la Victoire, près de 200 étudiant.e.s, enseignant.e.s et personnels Biatss, étaient réuni.e.s en Assemblée Générale inter-fac pour le premier jour de mobilisation contre la réforme des retraites. Étaient présents des étudiant.e.s et personnels de l’université de Bordeaux, de Bordeaux Montaigne, de Sciences Po. Une première depuis près de trois ans sur les universités bordelaises.

L’assemblée générale a tenu à affirmer que la réforme des retraites du gouvernement est mortifère, et constitue une violente attaque contre les acquis sociaux durement arrachés par les travailleur.ses et la jeunesse par les mobilisations successives. Cette réforme n’est ni « juste », ni « nécessaire ». Repousser l’âge de départ à la retraite est donc un choix politique : il s’agit de faire payer aux travailleur.ses les crises économiques, en rapprochant l’âge de départ à la retraite de l’âge de la mort. C’est un choix de société, et ce n’est pas le nôtre !

Canal Telegram : @revolution_permanente

Près de 2 millions de personnes sont sorties dans la rue ce jeudi : une première démonstration de force qui en appelle d’autres. L’Assemblée générale inter-fac bordelaise réunie ce jeudi 19 janvier a affirmé l’importance de mettre sur pied dans les universités un plan de bataille à l’image de celui des raffineurs, qui montre le chemin de la grève reconductible. Partout dans les facs, les appels à ce que la jeunesse et le monde universitaire rejoignent cette dynamique et se montrent solidaires du monde du travail qui a démontré ce jeudi toutes ses forces, doivent se multiplier. Le gouvernement est déterminé à imposer sa contre-réforme : organiser et structurer la mobilisation dans toutes les universités de France au travers d’Assemblées générales, de comités de mobilisation et de coordination à la base, est une nécessité afin que les étudiant.e.s la prennent en main et l’étendent.

C’est dans ce sens que l’Assemblée inter-fac qui a réuni 200 étudiant.e.s appelle à la tenue d’Assemblées générales sur chaque campus de Bordeaux le mercredi 25 janvier prochain afin de discuter de cette contre-réforme avec le plus d’étudiant.e.s possible et de décider des suites. Pour préparer des journées de grèves plus importantes encore, le lancement de caisse de grève pour appuyer la mobilisation du personnel des campus a également été voté. L’assemblée générale inter-fac a chargé les comités de mobilisations, qui regroupent les étudiant.e.s volontaires, de prendre en charge la mise en place concrète de ces votes et le travail militant d’information sur la réforme.

La seule chose que nous promet cette réforme est de travailler plus pour vivre moins. Refusons ce sombre avenir que nous promet Macron et son monde : une vie de « métro-boulot-caveau » au service des profits de quelques-uns