^

Notre classe

Soutien à la lutte

Bordeaux. La CGT Energie coupe l’électricité dans trois lycées mobilisés contre les E3C

"La CGT Energies 33 s'associe de tout cœur avec cette jeunesse combative qui a décidé de se bâtir un avenir résolument progressiste ! Debout la jeunesse, les travailleurs vous soutiennent !" Dans un communiqué publié sur Facebook, le syndicat revendique des coupures contre le rectorat et trois lycées, en soutien aux lycéens et enseignants mobilisés contre les E3C.

mardi 21 janvier

Crédit photo : SNES-FSU Bordeaux

Nous relayons le communiqué de la CGT Energies 33 qui revendiquait aujourd’hui sur Facebook la coupure électricité du rectorat de Bordeaux lors du Comité Technique Académique, ainsi que des coupures au Lycée Les Iris (Lormont), François Mauriac (Bordeaux) et Alfred Kestler (Talence). Une coupure qui a provoqué la joie de nombreux lycéens et ont facilité l’annulation des épreuves au Lycée François Mauriac. Un bel exemple de solidarité entre travailleurs et lycéens contre le gouvernement et ses réformes néo-libérales.

[COUPURE] Bordeaux : La FNME CGT revendique la coupure elec du rectorat de Bordeaux à 14h30 lors du comité technique académique.

Communiqué des élus du personnel enseignant FSU : "Les élus FSU dénoncent la retraite par point et la fin des régimes spéciaux avec le projet Macron-Delevoye, la fin du paritarisme avec la loi fonction publique et la destruction des services publics.

Le gouvernement a fait le choix du pourrissement au lieu d’apporter des solutions à la colère des salariés et des retraités.

Parallèlement le Ministre de l’éducation nationale ne daigne pas répondre aux demandes, largement partagées, d’annulation de la première session des E3C.
Ce CTA du 21 janvier 2020 entérine également l’enterrement du paritarisme à travers l’adoption de lignes directrices de gestion académique ainsi qu’un budget qui ne permet même pas d’accompagner l’augmentation démographique.
"

De plus les énergéticiens ont ciblé également le rectorat afin de protester contre les méthodes employées par l’Etat, que nous qualifions de grave, afin de faire taire la rébellion étudiante et lycéenne.

Au lycée les IRIS à Lormont (comme dans d’autres établissements), le proviseur a usé de menaces envers les profs et les lycéens, allant même jusqu’à neutraliser l’alarme incendie et enfermer les élèves à double tour dans des classes prive de courant. Les méthodes employés envers les enfants de la nation ne sont pas celle d’une démocratie. Nous glissons vers un autoritarisme avec ce gouvernement. La CGT Energies 33 s’associe de tout cœur avec cette jeunesse combative qui a décidé de se bâtir un avenir résolument progressiste ! Debout la jeunesse, les travailleurs vous soutiennent !

Dans le cadre du conflit national engagé par la FNME CGT, sur la réforme des retraites, les personnels des Industries électriques et gazières sont massivement mobilisés depuis le 5 décembre 2019. Des assemblées générales se sont tenues depuis le 5 décembre comme des centaines d’autres dans le pays. Lors de ces assemblées, les grévistes ont décidé démocratiquement de reprendre en main leur outil de travail tant que le gouvernement n’annoncera pas le retrait de cette réforme régressive pour tous.

Les cibles sont tous ceux qui s’attaquent sans vergogne au monde du travail, aux travailleurs, en pratiquant des licenciements massifs, en imposant des conditions de travail déplorables, inhumaines ou en votant des lois anti sociales mais aussi ceux qui accompagnent cette politique libérale. Mais cela ne s’arrête pas là : depuis le début du conflit, la cellule « robin des bois de l’énergie » rétabli le courant aux plus précaires énergétique !

Nous savons que cette coupure a fait des dégâts collatéraux, mais il vaut mieux quelques semaines de galère qu’un avenir de misère pour les jeunes et futures générations. C’est bien le gouvernement qui est responsable.

Nous ne lâcherons rien et c’est ensemble que nous irons chercher la victoire ! Macron et ce gouvernement décident encore et toujours de mépriser les Français en faisant la sourde oreille, voir pire choisit l’affrontement afin s’imposer l’austérité ! Ce gouvernement est déconnecté de l’intérêt général, il est au service d’une minorité et d’un système économique violent, qui recherche le profit coute que coute, provoquant catastrophe écologique et humaines.

Stop cela suffit, il faut que le gouvernement entende la colère populaire qui monte ! Tant que le gouvernement gardera la droite ligne de sa marche libérale injuste, il en subira les conséquences, qui seront de plus en plus fortes et nombreuses.

Les énergéticiens se battent pour tous les salariés du privé ou du public : Ensemble, allons gagner une amélioration du système actuel de retraite ! Allons gagner un vrai service public de l’énergie.

Récap des actions menées par les énergéticiens girondins :

• Le 5 décembre les énergéticiens ont coupé toute la zone commerciale de Bordeaux lac (Auchan, IKEA, LEROY Merlin, Boulanger, etc. La coupure a durée 3h
• Le 10 décembre c’est la plus grande plateforme CDISCOUNT de France et toute la zone POT au PIN de Cestas qui a été privée de courant pendant 3h. Une coupure de la cité administrative en gaz a également été effectuée le même jour.
• Le 12 décembre c’est le plus grand dépôt de TBM et la mairie qui se sont vu privé de gaz et de géothermie
• dimanche 15/12/19 : les énergéticiens en lutte revendiquent la coupure TOTALE depuis 15h30 (heure d’affluence) du centre commercial MERIGNAC SOLEIL, composée de CARREFOUR et toute sa galerie commerciale (117 boutiques), ainsi que Macdonald, Castorama, Flunch etc.
• Mardi 17/12 : Les sièges sociaux des banques bordelaises LCL, BNP, CA sont privés de courant depuis 11h. Le siège de C-DICOUNT en a aussi fait les frais !
• Jeudi 19/12 : coupure en gaz de la CARSAT, d’Auchan Lac, de la cité administrative et du stade Chaban Delmas.
• Le 24/12 : Action coup de poing des robins des bois « 24 décembres, 24 foyers précaires rétablis »
• Le 9 janvier 2020 : Coupure électrique de toute la gare de Bordeaux St Jean
• Le 14 janvier 2020 : coupure GAZ dépôt TBM Bastide + ZI Bordeaux Nord + IKEA ; PALAIS DES CONGRES ; CASINO ; HOTEL MERCURE ; TOUR GAN ; CAISSE DES DEPOTS ; CARSAT ; PARC DES EXPO VILLAGE DE LA FOIRE
• Le 16 janvier 2020 : coupure antenne TV + FM de Bouliac ainsi que son data-center
• Le 16 janvier 2020 : coupure GAZ 16 Bars de Ciment Lafarge, Silos d’aquitaine, Saipol, Diester et Michelin
• Le 21 janvier : coupure de 3 lycées bordelais (A.Kastler, F.Mauriac, Les Iris) + rectorat de Bordeaux lors de la commission technique académique.

A suivre !

La CGT Énergies 33.




Mots-clés

CGT Mines-Energie   /    E3C   /    Education nationale    /    FSU   /    CGT   /    Notre classe