^

Politique

Acte X

Bordeaux. ‘’La belle endormie’’ définitivement réveillée

Une nouvelle manifestation massive à Bordeaux pour le dixième acte des gilets jaunes. Entre 10 000 et 15 000 personnes personnes, la mobilisation se maintient donc dans son rythme depuis plusieurs semaines !

samedi 19 janvier

Crédit photo : JohanPx Photographie

Pour cette nouvelle journée de manifestation, les gilets jaunes de Bordeaux et de Gironde ont une nouvelle fois été nombreux dans les rues, à manifester leur colère. Le classique rendez-vous à la place de la Bourse, dès 13h, a rassemblé plusieurs milliers de personnes avant le départ en manifestation. Le cortège est cette fois ci parti côté porte de Bourgogne et a remonté le Cours Victor Hugo pour directement aller Place Pey Berland, comme toujours un dispositif policier était déjà en place. Les gilets jaunes ont poursuivi leur route, passant devant des CRS qui effectuaient des « premières sommations » ridicules à un cortège défilant tranquillement.

On note la présence d’un cortège étudiant, déjà présent durant les dernières manifestations, comme dans plusieurs villes :

La manifestation s’est poursuivie jusqu’à retourner devant la « maison de Juppé » comme disent certains gilets jaunes. Là, nous avons, une nouvelle fois, assisté à une répression féroce, commençant par des gaz lacrymogènes, qui semblent d’ailleurs depuis quelques semaines être plus concentrés. Les images sont limpides sur les quantités de gaz envoyées :

Plusieurs milliers de personnes étaient encore présentes et sont restées malgré cette répression, la détermination était une nouvelle fois au rendez-vous ! Une évolution par rapport aux dernières actes, c’est sur chaque côté de la place que des affrontements ont eu lieu.

Comme durant plusieurs autres samedis, la place a été évacuée suite à une quantité astronomique de gaz et à des charges. À partir de là, de nombreuses barricades enflammées ont étés montées, surtout Cours Victor Hugo. On peut voir sur ce tweet que les forces de l’ordre étaient, une nouvelle fois, équipées de manière scandaleusement :

En fin d’après midi et jusqu’en début de soirée, les manifestants ont été repoussés à coup de charge le long du Cours Victor Hugo, puis assaillis dans les coins de rues par la BAC qui tirait dans tous les sens sur des gilets jeunes partant en direction des quais. Enfin, cette répression c’est poursuivie sur les quais et sur les rues adjacentes d’une manière tout aussi dangereuse. On compte également 49 interpellations d’après la préfecture.

Tag sur le palais de justice à Bordeaux




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Manifestation   /    Bordeaux   /    Politique