^

Politique

Bordeaux. Les salariés de l’énergie ont coupé le courant de la gare en soutien aux cheminots

A 10h du matin, le courant a été coupé à la gare de Bordeaux Saint-Jean pour empêcher le départ des trains en solidarité avec les cheminots en grève. L’action a été revendiquée par la CGT Energies 33.

jeudi 9 janvier

Aucun train ce matin en gare de Bordeaux Saint-Jean : les électriciens de la ville ont décidé de couper le courant sur les voies pour soutenir la grève des cheminots. L’action a été votée en Assemblée Générale et revendiquée par la CGT Energies 33. L’objectif affiché est de soutenir la mobilisation « admirable », la « bravoure, le sacrifice et le courage »des cheminots en grève « que l’histoire retiendra ».

Cette action s’inscrit dans une série d’actions mises en œuvre par les énergéticiens mobilisés dans tout le pays, et en particulier à Bordeaux. Depuis le début du 5 décembre, les actions de coupure de courant ont visé des cibles stratégiques, comme les grands centres commerciaux. Une cellule « robin des bois de l’énergie » rétablit également le courant aux plus précaires énergétiques. Pour la CGT Energies 33, « les grévistes ont décidé démocratiquement de reprendre en main leur outil de travail tant que le gouvernement n’annoncera pas le retrait de cette réforme régressive pour tous ».

D’autres coupures d’électricité visant les sièges sociaux de multinationales comme LCL, BNP et le Crédit Agricole + Cdiscount ont aussi été revendiqués par la CGT Energie 33.




Mots-clés

Bordeaux   /    Politique