^

Notre classe

Non au pass !

Bordeaux. Non aux sanctions, pour des embauches massives : soutenons les hospitaliers le 15 septembre !

Marie-Laure et Nicolas, travailleurs à la blanchisserie du CHU Haut Lévêque et militants CGT, appellent dans une vidéo, à s'organiser et à se rassembler le mercredi 15 septembre, sur le rond point de l'hôpital, de 11h à 14h30, contre le passe sanitaire et l'autoritarisme de Macron. Ils demandent également un accès à la vaccination pour tous !

lundi 13 septembre

Crédit Photo : Révolution Permanente

Dans une vidéo publiée par Révolution Permanente, Marie Laure, secrétaire générale CGT de la blanchisserie et militante à Révolution Permanente, ainsi que Nicolas, militant syndicaliste CGT de la blanchisserie, reviennent sur la gestion catastrophique de la crise sanitaire et appellent l’ensemble des travailleuses et travailleurs de la santé à s’organiser le 15 septembre à Bordeaux.

« Aujourd’hui nous sommes menacés de suspension de salaire et de licenciement alors que nous avons continué à travailler dans des conditions indignes pendant l’épidémie ! ». En effet, il n’est pas sans rappeler les conditions honteuses dans lesquelles la première ligne s’est dévouée a combattre l’épidémie de Covid 19, même au plus fort de la crise, pour sauver des vies, sans masque ou avec des masques périmés, avec des sacs poubelles en guise de protection et en manque cruel de moyen humain. Un manquement que dénonce Marie-Laure et Nicolas lié notamment aux politiques d’austérités menées dans le secteur de la santé et l’hôpital public par les gouvernements successifs depuis plusieurs années qui n’est plus possible de supporter : « le gouvernement continue de fermer des lits et des hôpitaux alors que le personnel soignant est à bout de souffle ».

Les deux travailleurs de la blanchisserie lancent des mots d’ordre plus qu’impératifs face à la casse du système de santé qui met en danger le personnel soignant et les patients, et qu’il faut « refuser toutes fermetures de lits et d’hôpitaux afin de permettre de désengorger notamment les services d’urgences et de réanimation » et exiger des moyens massifs et immédiat en « taxant les grandes fortunes » comme le groupe LVMH détenu par le milliardaire français Bernard Arnaud qui déclarait en avril dernier que « les crises nous rendent plus fort » après avoir vu sa fortune augmenter et être évalué à 186,5 milliards de dollars en pleine crise sanitaire mondiale.

Alors que la 4ème vague frappe fortement les pays ou la population a très peu accès à la vaccination, comme en témoigne la situation catastrophique en Martinique, ou un nouveau confinement policier a été mis en place fin juillet, les deux syndicalistes exigent la levée des brevets sur les vaccins pour que toute la population mondiale, notamment les plus précaires, puissent avoir accès à la vaccination « pour mettre fin au calvaire qu’est l’épidémie de Covid-19 » et lancer une grande campagne pédagogique de vaccination. Il faut en finir avec les brevets détenus par les industrie pharmaceutiques qui ont encore prouvé ces dernières semaines, avec l’augmentation des prix des vaccins Pfizer et Moderna, qu’on ne pourra jamais leur faire confiance pour garantir l’accès aux soins pour toute la population.

Par ailleurs, comme l’a démontré la gestion catastrophique de la crise sanitaire par le gouvernement et son incapacité, en tant que 6ème puissance mondiale avec « l’un des meilleurs de système de santé au monde », d’apporter une réponse à la hauteur pour soigner, et sauver des vies, alors même que la Covid continue de faire de nombreux morts à travers le monde. Comme le dise Marie laure et Nicolas les travailleurs de la santé doivent prendre leurs affaires en main et s’organisent par eux-mêmes pour gérer la crise sanitaire avec la création d’une « commission de soignants, de médecins et de représentants de la population ».

Ce rassemblement appelé par la Cgt Haut Lévêque et Cgt Blanchisserie, intervient au lendemain de l’appel national tardif, mais qui va signer la rentrée sociale, lancé par la CGT santé qui aura lieu le 14 septembre, un jour seulement avant l’entré en vigueur des sanctions contre les travailleurs non vacciné. Tout comme Marie Laure et Nicolas, la Cgt appelle à une convergence plus large des travailleurs concernés par les mesures du gouvernement, pour une véritable stratégie sanitaire, entre les mains des travailleurs et de la population. A Bordeaux l’Union Santé départementale (USD) CGT appel à un rassemblement le 14 septembre de 11H à 15h au rond point de Pellegrin et Charles Perrens.

Pour autant la manifestation de rentrée ne suffira pas à faire reculer le gouvernement. Les direction syndicales refuse toujours à mobiliser activement lors des manifestations contre le pass sanitaire le samedi. Un abstentionnisme qui ne fait que favoriser la propagation des idées d’extrême droite dans les mobilisations contre le pass sanitaire, alors même que celle-ci ont mobilisé de nombreux travailleurs tout au long de l’été. Ainsi, loin des journées ponctuelles les directions syndicales, il faut construire la riposte, encourager les initiatives locales et développer l’auto-organisation des travailleurs. C’est la seule issue qui pourra apporter des perspectives viables pour lutter contre l’épidémie, contre le gouvernement, ses sanctions autoritaires et contre la casse de l’hôpital public !

Rendez-vous donc le mercredi 15 septembre, sur le rondpoint de l’hôpital Haut-lévêque, de 11h à 14h30, pour soutenir le personnel soignant et pour un programme qui articule une campagne de vaccination massive et plus de moyens dans les hôpitaux, briser les chaines de contamination et dans le cadre d’une stratégie entre les mains des travailleurs, à rebours de la gestion autoritaire du gouvernement.




Mots-clés

Pass sanitaire   /    Vaccin   /    Crise sanitaire   /    Casse de l’hôpital   /    Santé   /    secteur santé   /    Emmanuel Macron   /    CGT   /    Notre classe