^

Politique

Justice et vérité pour Georges et Adama

Bordeaux. Plusieurs milliers de personnes marchent contre les violences policières et le racisme systémique

Des milliers de personnes se sont rassemblées Place de la Bourse, samedi 6 juin, à l'appel de plusieurs organisations politiques, d'associations et collectifs, pour une marche vers le consulat des États-Unis, afin de rendre hommage à Georges Floyd et Adama Traoré, et exiger justice et vérité pour toutes les victimes de la répression policière. L'assassinat de Georges Floyd aux Etats-Unis a suscité de nombreux rassemblements de solidarité en France, notamment à Paris malgré l'interdiction du préfet Didier Lallement.

samedi 6 juin

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées Place de la Bourse, à l’appel du NPA, de Révolution Permanente, de l’Union Communiste Libertaire, du collectif féministe Du Pain et des Roses, du syndicat Solidaires étudiant-e-s, de l’association étudiante Onzième Thèse, des Feminists and Queers against patriarchy (Fack Up) de SOS racisme, du Planning familial 33, de la batucada féministe ainsi que de Sud santé 33, afin d’exiger justice pour George Floyd, Adama, et toutes les victimes de répression policière et du racisme systémique de l’Etat.

La manifestation vers le consulat était très dynamique : plusieurs jeunes criaient des slogans contre le racisme envers les personnes racisées. Les manifestants affichaient des banderoles contre l’exploitation et la précarité, rappelant que les habitants des quartiers populaires sont aussi ceux qui occupaient les emplois essentiels pendant la pandémie du covid-19, tout en subissant le confinement autoritaire imposé par la police, et la menace des amendes, fortement majorées et s’élevant à 135 euros.

Devant le consulat des États-Unis, plusieurs militants du NPA jeunes ont pris la parole, réclamant l’ouverture des frontière, la fermeture des centres de rétention, et dénonçant les violences policières à l’encontre des populations des quartiers, des Gilets Jaunes, mais aussi du mouvement de grève contre la réforme des retraites, appelant à ce que la jeunesse lutte aux côtés des travailleurs dans le mouvement anti-raciste. Beaucoup de prises de parole ont également dénoncé la discrimination quotidienne dont sont victimes les personnes noires, et la répression en France et dans le monde.

A la fin du rassemblement devant le consulat nord-américain, les manifestants ont rejoint un second rassemblement Place de la comédie, en hommage aux victimes des violence policières, avant de continuer la manifestation dynamique, passant par la rue Sainte-Catherine, en direction de l’Hôtel de ville, où ont eu lieu les répressions policières inouïes contre le mouvement des Gilets Jaunes en 2018. Frédéric, ouvrier portuaire, et Antoine, travailleur associatif, y ont perdu l’usage de leur membre après avoir reçu des grenades GLI-F4, mais aussi plusieurs éborgnés et blessées, à cause des tirs de LBD-40.

La manifestation composée de quelques centaines de personnes a continué vers l’Hôtel de police, où plusieurs slogans ont été scandés en demandant l’arrêt de la répression, et justice pour tous les réprimés. Des effectifs de gendarmerie mobile et de police nationale étaient positionnées à l’angle du cimetière, et derrière la patinoire de Meriadeck pour intimider les manifestants.

A la suite de cette manifestation réussie, le NPA jeunes appelle à une assemblée générale jeudi 11 juin à 17h à Sainte-Croix, afin de pouvoir s’organiser pour la suite de la lutte, avec l’ensemble des organisation de jeunesse, des travailleurs, collectifs anti-racistes, féministes et de défense des droits lgbt, car c’est tous ensemble qu’on pourra obtenir justice et vérité pour les victimes des violences policières !

Le direct de [Révolution Permanente Bordeaux] durant la manifestation :




Mots-clés

#JusticeForGeorgeFloyd   /    Répression policière   /    Comité Vérité pour Adama   /    Manifestation   /    Adama Traoré   /    Etats-Unis   /    Politique