^

Jeunesse

Bordeaux. Réunion publique NPA Jeunes : La jeunesse contre l’escalade autoritaire et islamophobe

Vendredi à 17h30 en ligne se tiendra la réunion publique du NPA Jeunes-RP et de l’association étudiante Onzième Thèse sur les campus bordelais. Contre une offensive sécuritaire et islamophobe du gouvernement pour se préparer à réprimer les prochaines explosions sociales, la jeunesse doit dès aujourd’hui s’organiser ! Lien pour l’inscription dans l’article.

mercredi 16 décembre 2020

Vendredi à 17h30 en ligne se tiendra la réunion publique du NPA Jeunes-RP et de l’association étudiante Onzième Thèse sur les campus bordelais.

L’offensive islamophobe du gouvernement, par la stigmatisation des musulmans ou assimilés comme tels au travers de la loi dite contre les séparatismes mais aussi d’une rhétorique de l’ennemi intérieur décuplée depuis les crimes de Conflans et Nice, a suscité cette semaine à Bordeaux une mobilisation de plusieurs centaines de personnes. A l’appel du collectif contre l’islamophobie, jeunes, GJ, syndiqués, militants antiracistes, ont convergé contre l’offensive sécuritaire et répressive du gouvernement.

La loi séparatisme permet de dissoudre arbitrairement des associations qui combattent le racisme et en défendent les victimes comme le CCIF ou l’association humanitaire Baraka City qui vient en aide aux enfants qui sont exploités dans les pays sous domination impérialiste. La loi sécurité globale vise, elle, à légaliser des moyens de répression qui n’ont pour rôle que de casser par la force les révoltes à venir.

Ces deux lois ne sont que les deux facettes d’une même pièce, celle d’une offensive réactionnaire contre laquelle on doit lutter dans sa globalité. La réponse doit être au niveau de l’attaque et on doit aujourd’hui refuser l’ensemble de ces lois islamophobes et sécuritaires qui visent à faire de plusieurs millions de musulmans, un ennemi intérieur qu’il faudrait réprimer.

Des explosions sociales sont notamment attendues dans la jeunesse, lycéenne, étudiante et travailleuse. La LPR a justement pour but de criminaliser le mouvement étudiant, de museler toute contestation et empêcher l’organisation de la jeunesse avec les travailleurs qui combattent la politique du gouvernement.

En effet, la politique sanitaire et économique du gouvernement cherche sans cesse à nous faire payer les coûts de la crise capitaliste, par des licenciements massifs, PSE, réformes austéritaires, casse des services publics... Les grèves qui se dressent dans différents secteurs et la mobilisation contre les réformes liberticides de Macron viennent remettre en cause l’ensemble d’un système décadent fondé sur l’exploitation et l’oppression. La nouvelle « Génération Adama » qui se politise contre les violences policières, autour de la lutte contre le racisme et le patriarcat, qui dénonce la responsabilité des Etats capitalistes dans la crise climatique, cherche des voies d’organisation et de clarification stratégique pour la transformation sociale radicale du système capitaliste, pour en finir avec les politiques réactionnaires de la classe dominante.

Nous, militants étudiants et jeunes travailleurs anticapitalistes et révolutionnaires du NPA-RP et du collectif Onzième Thèse, savons que c’est par un combat d’ensemble que nous pourrons décrocher une victoire contre Macron. Par des revendications qui passent à l’offensive et qui rassemblent notre classe dans la bataille, sans avoir d’illusions sur l’État et ce gouvernement qui ne cherche qu’à nous réprimer, nous précariser et nous humilier. C’est par la base, par des comités, des assemblées générales et leur coordination dans nos facs, dans nos lieux de travail qu’on pourra défaire le projet réactionnaire du gouvernement et par là imposer nos propres demandes démocratiques ainsi que faire payer la crise économique et sanitaire aux capitalistes !

Nous t’invitons donc à une réunion publique de la jeunesse du NPA-RP pour discuter et s’organiser ensemble. Elle a lieu ce vendredi 18 décembre à 17h30 : pour des raisons sanitaires l’inscription se fait par formulaire, si tu veux y participer inscris toi ou contacte nous pour recevoir le lien de la réunion sur la plateforme Zoom !




Mots-clés

Université de Bordeaux   /    Onzième Thèse   /    Université Bordeaux Montaigne   /    Répression policière   /    NPA jeunes   /    Islamophobie   /    Bordeaux   /    Répression   /    Jeunesse