^

Monde

Polarisation politique et drame

Brésil. Un maître de capoeira assassiné pour avoir critiqué Bolsonaro

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de Marcello Pablito, dirigeant du Mouvement Révolutionnaire des Travailleurs au Brésil, à propos de l’assassinat monstrueux du maître de capoeira Moa de Catendê dans l’Etat de Bahia.

Aujourd’hui nous avons appris avec indignation l’assassinat brutal du maître de capoeira Moa de Catendê, à Engenho Velho de Brotas, dans l’Etat de Bahia.

Le maître Moa a été poignardé 12 fois après avoir critiqué le candidat d’extrême-droite, Jair Bolsonaro, dans une discussion avec un de ses électeurs. Il disait à son agresseur au moment de l’attaque que la politique de Bolsonaro était contre les Noirs. Le frère du maître Moa a essayé d’empêcher l’attaque et a été également poignardé.

Sur les réseaux sociaux, un proche de Moa a affirmé qu’il était un « défenseur aguerri de la culture et du peuple Noir, toujours aux avant-postes de la lutte pour la qualité de vie des plus pauvres et défavorisés, il nous manquera cruellement ».

Reginaldo, l’un des témoins de l’attaque, a déclaré que « Moa a affirmé qu’il était noir et que l’homme était encore très jeune et qu’il ne savait rien sur l’histoire. Moa a aussi dit qu’il était bien conscient de comment les noirs ont lutté pour arriver où ils en sont et que Bolsonaro pourrait retirer ces acquis s’il arrivait au pouvoir ».

Nous condamnons ce crime monstrueux, dont la responsabilité est due à Bolsonaro et son idéologie profondément raciste. Il faut s’organiser pour lutter contre cette extrême-droite et les battre !

Vidéo de Maître Moa de Catendê en train de chanter "Embaixada Africana" :




Mots-clés

Présidentielle 2018 au Brésil   /    Crise au Brésil   /    Brésil   /    Monde