^

Société

Mesures exceptionnelles

COP 21. Le gouvernement présente son dispositif sécuritaire

Karel Venuvitch Ce mercredi, le gouvernement a présenté le dispositif sécuritaire qui sera mis en place lors de la COP 21, qui débute le 30 novembre prochain. Sur fond d'état d'urgence, la sécurité sera renforcée, la circulation perturbée et les marches ou manifestations rigoureusement interdites.

jeudi 26 novembre 2015

Militarisation de l’espace public et axes routiers fermés

Près de 8 000 policiers et militaires seront déployés afin de renforcer le contrôle des frontières, sur les 285 points transfrontaliers que compte la France, tandis que 2 800 seront affectés à l’aéroport du Bourget, où a lieu la conférence. Un déploiement colossal qui s’ajoute aux quelques 115 000 soldats et policiers actuellement en place sur l’ensemble du territoire français. Un dispositif qui entérine un peu plus la politique de militarisation de l’espace public voulue par le gouvernement socialiste depuis les attentats du 13 novembre dernier.

De plus, le préfet de police de Paris a annoncé que les autoroutes A1 et A6 seront fermées dimanche à partir de 16h entre les aéroports deRoissy et d’Orly et la capitale afin delaisser circulerles délégations des quelques 147 chefs d’Etat et de gouvernement qui participeront à la COP 21. Lundi, en plus de la coupure "dupériphérique entre la porte d’Asnières et la porte de la Villette jusqu’à l’autoroute A1 et le centre du Bourget dans les deux sens", la circulationsera perturbée toute la journée dans le centre de Paris. Pour parer à la situation chaotique que ces perturbations pourraient engendrer dans la capitale, la préfecture de police a publié un itinéraire conseillé tandis qu’Anne Hidalgo, maire socialiste de Paris, a annoncé que l’ensemble des transports en commun seront gratuits ces deux jours.

Les marches du 29 novembre et du 12 décembre interdites

Il s’agit plus d’une réaffirmation que d’un scoop, mais les deux manifestations prévues le 29 novembre et le 12 décembre ont été interdites, dans le cadre de l’état d’urgence de 3 mois ainsi que de l’annonce, par le gouvernement, de l’interdiction de toute manifestation à Paris. La Coalition climat 21 a tout de même appelé à former une chaîne humaine à Paris entre les places de la République et de la Nation, le dimanche 29 novembre tandis que la place de la République sera recouverte de chaussures pour symboliser les manifestants.

Intensification de la militarisation de l’espace public, contrôle des frontières, illégalité de toute contestation de la mascarade organisée sur le sol français - où les intérêts privés relégueront l’urgence climatique au second plan - : c’est bien sous cet angle que les déclarations du gouvernement prennent tout leur sens. Déjà, les dérives liées directement à l’application de l’état d’urgence pullulent sur l’ensemble du territoire. De fait, prendre la rue les 29 novembre et 12 décembre serait la meilleure des réponses au musèlement étatique organisé ainsi que de mettre à l’ordre du jour la nécessité d’une alternative écologique radicale qui ne viendra sûrement pas des salons de négociation à la botte des classes dominantes.



Mots-clés

COP 21   /    Société