^

Notre classe

Solidarité contre la casse sociale

Caisse de grève : soutenez la lutte des raffineurs de Grandpuits contre les suppressions d’emploi !

Les raffineurs de Grandpuits sont en lutte depuis le 26 septembre contre le PSE de Total qui prévoit 700 suppressions d'emploi sous couvert de greenwashing. Fer de lance des dernières mobilisation, les enjeux de la bataille de Grandpuits dépasse le site lui-même. Pour soutenir la lutte, donnez à la caisse de grève

mercredi 23 décembre 2020

Le 24 septembre dernier, Total a annoncé la fermeture des unités de raffinage sur le site de Grandpuits. Le géant pétrolier prévoit ainsi la suppression de 700 emplois (200 salariés Total et 500 salariés d’entreprises sous-traitantes).

Mais face à cela, les raffineurs sont bien décidés à se battre et plusieurs actions ont été organisées depuis cette annonce : rassemblement devant le siège de Total à la Défense le 6 octobre, 24h heures de grève le 7 octobre, 48h de grève les 27 et 28 octobre… Encore plus récemment, ce 18 décembre, les salariés ont exercé leur droit de grève et ont réussi à faire reculer la direction qui tentait d’imposer l’arrêt des installations.

Une première victoire dans une lutte loin d’être terminée. Les raffineurs se préparent au combat et sont déterminés à se battre contre la casse sociale. Ce rapport de force, qui a payé le 18 décembre, va continuer à s’amplifier : la perspective d’une grève en janvier est dans la balance et c’est pour cette raison que les salariés en lutte de Grandpuits auront besoin d’une participation la plus large possible à leur caisse de grève, pour les soutenir dans leur lutte pour l’emploi.

Le puissant groupe Total impose bien sûr un puissant black-out médiatique sur la lutte de ces travailleurs qui relèvent la tête dans un contexte de crise sociale et sanitaire. Il soigne également sa comm’, en se repeignant en vert et en déguisant sa politique de délocalisation sous un vernis écologique. La 17ème entreprise la plus polluante au monde est toujours à l’affût de nouveaux gisements pétroliers un peu partout dans le monde et ne se gène pas pour continuer à les exploiter. Alors qu’elle déguise hypocritement son projet de restructuration de Grandpuits en grand plan écologique innovant, son but reste d’augmenter ses profits à moindre coût en poursuivant une logique de délocalisation vers des pays aux normes sociales et environnementales moins contraignantes, et d’exploitation des richesses partout dans le monde, à l’instar du mégaprojet Tilenga en Ouganda.

Le PSE annoncé par le groupe représente une véritable catastrophe sociale, dans un bassin d’emploi seine-et-marnais déjà sinistré. La perspective défendue par les raffineurs est claire : zéro suppression d’emploi, y compris pour les travailleurs des entreprises sous-traitantes.
La perspective écologique n’est pas niée par les travailleurs, bien au contraire, qui dénoncent le greenwashing du géant pétrolier et se prononcent pour « un projet de reconversion créateur et non pas destructeur d’emploi ».

Dans un contexte d’attaque frontale du patronat sur les emplois avec des plans de licenciements qui tombent sur la tête de salariés de nombreuses entreprises, le combat des Grandpuits est celui de ceux et celles qui relèvent la tête et affirment qu’ils ne se laisseront pas marcher dessus.
Pour organiser la riposte, l’aide extérieure les aidera à tenir.

La lutte contre les licenciements, ce n’est pas non plus seulement celle des salariés de Grandpuits mais bien celle de tous les travailleurs et les travailleuses : il est crucial de donner confiance et démontrer son soutien à un secteur qui a su être en première ligne des conflits de ces dernières années, de la lutte contre la réforme des retraites de 2010 à la celle de 2019 contre celle du gouvernement Macron, en passant par la lutte contre la loi travail de 2016. C’est pourquoi tous les travailleurs de la base, toutes les équipes syndicales combatives, tous les privés d’emplois ont aujourd’hui intérêt à renforcer la lutte de ceux de Grandpuits.

Pour donner à la caisse de grève : https://www.cotizup.com/raffineursgpsggvenlutte
Les dons seront reversés à tous les grévistes de la raffinerie, sans distinction d’étiquette syndicale.




Mots-clés

Raffinerie Grandpuits   /    Caisse de grève   /    Suppressions de postes   /    Suppression d’emplois   /    Total   /    Grève   /    Licenciement(s)   /    Grèves raffineries    /    Notre classe