^

Jeunesse

Troisième acte

Campagne de séduction pour Macron et réhabilitation de l’armée : Mcfly et Carlito touchent le fond

Les deux youtubeurs, qui avaient récemment réalisé une vidéo de concours d’anecdotes avec Emmanuel Macron, ont pu participer au défilé du 14 juillet à bord de deux appareils de la patrouille de France. La propagande gouvernementale à destination des jeunes s’intensifie alors que les files devant les banques alimentaires ne désemplissent pas, en arrière-plan il s’agit cette fois de réhabiliter l’armée et une institution centrale de l’impérialisme français.

jeudi 15 juillet

crédit photo : McFly - Instagram
L’opération de communication de l’Elysée avait été rondement menée : lancer un défi à deux des youtubeurs les plus connus et suivis par la jeunesse, puis les inviter au palais présidentiel pour tourner une vidéo en compagnie de Macron. L’objectif était simple : redonner au président une image accessible et proche des jeunes, afin de les séduire avec 2022 en ligne de mire.

Dans la droite ligne de cette nouvelle stratégie de communication du gouvernement, à laquelle les deux vidéastes participent en toute connaissance de cause, un autre épisode s’est tenu hier, lors du défilé du 14 juillet à Paris. Les deux youtubeurs ont ainsi été invités à participer au défilé militaire du 14 juillet, en prenant place à bords de deux avions de chasse de la patrouille de France. Temps de préparations, vols d’essai, instructions données par les pilotes, tout a été soigneusement retransmis à leurs millions d’abonnés.

Ce dernier évènement marque un double objectif communicationnel du gouvernement en direction de la jeunesse. D’une part, derrière les atours du divertissement mener la campagne politique en vue de 2022, non pas en lui venant en aide pendant cette crise, mais par un biais purement propagandiste et dans un but électoraliste, d’autre part, l’objectif est d’assurer une forme de popularité des forces armées impérialiste et de son acteur principal : l’armée de l’air.

L’attrait soudain du Président pour les réseaux sociaux et les collaborations avec des youtubeurs dont le nombre d’abonné se chiffre en million n’a rien d’un hasard : il s’agit pour lui, et son gouvernement qui n’est pas en reste, de trouver un moyen de s’adresser à cette jeunesse qui se désintéresse massivement des élections et de renouer le dialogue par un habillage communicationnel. Cette nouvelle communication a déjà été rodée, par des partenariats avec plusieurs youtubers, pour faire la propagande des réformes du gouvernement, notamment Parcours Sup, le nouveau Bac, ou encore le Service National Universel.

Cette jeunesse a effectivement perdu toute confiance en le jeu politique bourgeois qui la méprise à longueur d’années et de réformes. Les étudiants et la jeunesse en générale ont subi de très lourdes attaques depuis le début de la crise sanitaire, que le gouvernement a amplifié et nullement endigué : explosion du chômage, baisse des APL, fin des repas à euro du CROUS, banques alimentaires bondées. Alors que les « idoles » de la jeunesse se pavanent auprès de Macron, la misère progresse chaque jour.

L’autre objectif assumé de cette opération de com’ est de réhabiliter auprès d’une jeunesse qui s’est largement mobilisée contre le racisme systémique, aux côtés du collectif Adama et contre les violences policières, dans le cadre du mouvement international BLM l’un de ses acteurs les plus importants en France comme à l’étranger.

En ce sens le défi lancé par Macron aux deux youtubeurs de monter à bords d’un chasseur lors du défilé ne doit rien au hasard non plus, et derrière les acrobaties aériennes, le spectacle et les sensations fortes, les vidéastes cautionnent en réalité un défilé qui incarne le nationalisme militariste et l’impérialisme français. Le choix de l’armée de l’air n’est pas anodin, puisqu’il s’agit du fer de lance de l’impérialisme français, à la fois par des opérations directes, comme les nombreux bombardement en Syrie ou en Centre-Afrique menée par la France et ayant tué des dizaines de civils, mais également par des opérations indirectes, notamment commerciales, avec les ventes massives d’avions et les formations de pilotes qu’opère la France en Égypte, dont le gouvernement autoritaire du Maréchal Al-Sissi est l’un des meilleurs clients. Les éloges des deux youtubers à la suite de leur vol illustrent parfaitement cette propagande.

C’est donc à une tentative de la part de Macron, de s’adresser à une jeunesse largement en rupture avec le jeu politique bourgeois et qui traverse une période des plus dures, livrée à la misère et à la faim et en même temps de réhabiliter une institution réactionnaire au service de l’impérialisme français à laquelle se sont adonnés les deux youtubeurs stars. Pour la jeunesse cette nouvelle campagne hypocrite est un crachat à la gueule, au regard de ceux qui vivent dans une grande précarité et que le gouvernement a laissé dépérir mais également de ses mobilisations anti-racistes et anti-impérialistes




Mots-clés

Armée française   /    Impérialisme   /    Emmanuel Macron   /    Jeunesse