^

Politique

Candidat réactionnaire

Candidat des riches : un millionnaire évadé fiscal prête 300.000€ à Zemmour pour sa campagne

Quelques jours après les révélations des Pandora Papers on apprend qu’Eric Zemmour va se faire prêter 300 000 euros par Charles Gave, un multimillionnaire spécialiste de l’évasion fiscale. Derrière la fable populiste, Eric Zemmour est bien le candidat des ultra riches.

vendredi 8 octobre

Crédit photo : AFP

L’espace politique laissé par LR et LREM profite à Zemmour qui, à l’aide du concert médiatique autour de sa probable candidature qui justifie par la même son succès auprès des instituts de sondage participent à fabriquer un écho populaire autour de Zemmour. Le dernier sondage Harris Interactive pour Challenges en a profiter pour annoncer sa probable qualification au second tour de la présidentielle ... Il est clair que cette aventure présidentielle valorise les intérêts de certains et la révélation du Point le confirme par le profil des premiers soutiens financiers du polémiste d’extrême droite. A commencer par celui de Charles Gave, un multimillionnaire ancien soutien de Dupont-Aignan, pro-Trump et connu pour ses positions identitaires, qui décidait donc de prêter 300 000 euros à Éric Zemmour pour sa campagne.

Si Charles Gave soutient publiquement Zemmour depuis déjà le printemps dernier, c’est désormais officiel, après avoir attendu que ce dernier grimpe dans les sondages pour s’assurer du remboursement des frais des campagne prévu lorsqu’un candidat fait plus de 5% aux élections, le multimillionnaire a donc décidé de prêter 300 000 euros pour les frais de campagne.

En plein scandale des Pandora Papers, ce soutien aura le mérite de rappeler à tous ceux qui en doutaient dans quel camp Eric Zemmour se situe. Celui qui fantasme jour et nuit sur les musulmans et l’islam n’a donc aucun problème à s’allier à ceux qui font des milliards sur le dos des travailleurs. D’autant plus quand ils pratiquent l’évasion fiscale. Charles Gave est connu pour dissimuler sa fortune dans les paradis fiscaux comme les îles Caïman ou les îles Vierges et avait fui la France pour Londres après l’élection de Mitterrand ... pour payer moins d’impôts

Si Zemmour tente de se construire une image proche du peuple la réalité révèle donc exactement l’inverse : c’est bien des patrons fraudeurs et des multimillionnaires que Zemmour est le candidat. Comme nous l’écrivions déjà dans les colonne de Révolution Permanente, « avec une telle équipe composée de très nombreux patrons], l’esquisse du programme économique de Zemmour n’a rien de surprenant : l’homme défendra avant tout l’ultralibéralisme et les réformes pro-patronales […] Et si Zemmour flatte le désespoir politique d’une partie de notre classe, une analyse un peu sérieuse de son programme démontre dès maintenant que les classes populaires ont tout à perdre à écouter ses fables racistes et populistes ».




Mots-clés

Droite   /    Présidentielles 2022   /    Eric Zemmour   /    Fraude fiscale   /    Extrême-droite   /    Politique