^

Politique

Toujours là !

Ce mardi, 7 des 8 raffineries françaises sont toujours bloquées

Déjà en grève le 5 décembre, les raffineries sont de nouveau dans la danse, ce 10 décembre. En effet, 7 des 8 sites français sont actuellement bloquées ! Et la reconduction du mouvement n'est pas à exclure.

mardi 10 décembre 2019

ARCHIES/AFP - LOIC VENANCE

Hormis la raffinerie Esso de Notre-Dame de Gravenchon en Haute-Normandie, l’ensemble des sites français sont à l’arrêt pour cette seconde journée de mobilisation contre la réforme des retraites. A la raffinerie Total de Donges, la CGT a annoncé que « les expéditions de produits par pipelines, bateaux, trains, camions sont coupées. Aucune goutte de carburant ne sort de la raffinerie. Les travaux ne sont plus effectués, sauf ceux liés à la sécurité des installations ».

Cette journée est donc d’ores et déjà une réussite, dans un secteur qui voit se mettre en mouvement des entreprises privées, ce qui ne manque pas d’être un argument de poids face au discours du gouvernement et des médias, qui répètent jusqu’à plus soif que la mobilisation contre les retraites est celle des « régimes spéciaux », notamment de la RATP et de la SNCF.

Mieux encore, le mouvement pourrait connaître, par endroit, le début d’une grève reconductible. Emmanuel Lépine, secrétaire général de la CGT Chimie, a en effet annoncé qu’ « une conférence téléphonique aura lieu après les annonces d’Edouard Philippe mercredi pour faire le point », envisageant la reconduite de la grève si ces annonces n’étaient pas satisfaisantes.

Dans les faits, ces annonces ne peuvent en aucun cas donner satisfaction. La question de la prise de contrôle à la base, par des assemblées générales décisionnaires, et l’arrêt de toutes négociations va de ce fait être une question clé. Il est clair que la mise en route d’un mouvement reconductible dans les raffineries, avec dans le même temps la participation de ce secteur à des cadres plus larges, à l’occasion d’assemblées générales interprofessionnelles, amplifierait le rapport de force de manière significative en faveur de l’ensemble des grévistes. Une question essentielle pour la suite du bras de fer avec le gouvernement.




Mots-clés

5 décembre   /    Réforme des retraites   /    Grève   /    Grèves raffineries    /    Grève générale   /    Politique