^

Notre classe

Solidarité ouvrière et populaire

Ce vendredi 12 juin à 8h, tous présent au côté des grévistes de Derichebourg !

Les salariés de Derichebourg Aeronautics Services (DAS) luttent quotidiennement contre l'accord de performance collective appellent l’ensemble des travailleurs et de la jeunesse à venir les soutenir ce vendredi 12 juin à 8h au siège de l’entreprise.

jeudi 11 juin

En pleine crise sanitaire, le PDG de DAS, Pascal Lannette voulait faire reprendre le travail aux salariés pour maintenir ses profits en affirmant que les gens allaient « devoir choisir de quoi ils veulent mourir, de faim ou du virus ».

Aujourd’hui, la direction de DAS leur laisse le choix entre perdre leurs acquis sociaux et leurs emplois en septembre ou les perdre dès le mois de juin. En effet, elle « propose » aux travailleurs un Accord de Performance Collective (APC) qui prévoit notamment la perte du treizième mois et d’un certains nombres d’indemnités, et des baisses de salaires

S’ils refusent l’APC, la direction met en place dès le mois de juin un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) qui vise 700 salariés (sur un total de 1600 salariés), alors que s’ils l’acceptent, elle repousse le PSE à septembre avec une possibilité de moins de licenciements.
Les mesures que prévoit l’APC auront un impact sur l’ensemble des familles des travailleurs, comme ceux-ci nous l’ont rappelé : « il y a des familles qui comptent sur le treizième mois, sinon elles sont mortes ! ». Cet accord ne fera qu’accentuer la précarité des salariés et leurs proches : « Avec 500 euros en moins sur nos salaires, c’est la fin ! »

La détermination des travailleurs de Derichebourg dans la lutte est exemplaire ! Pour s’opposer au chantage du patronat, les salariés syndiqués et non-syndiqués de DAS se sont organisés en collectif pour construire une action unitaire dans le but de faire reculer la direction. Ils se rassemblent devant le siège depuis le 2 juin et se réunissent en assemblée générale où ils ont notamment voté une grève reconductible depuis le 9 juin.

Les mesures de confinement liées à la pandémie de coronavirus ont entraîné une interruption du trafic aérien ainsi qu’une baisse de la production aéronautique. C’est pourquoi tous les salariés du secteur risquent de se retrouver dans la même situation que celle de DAS. Par ailleurs, Derichebourg n’est pas la seule entreprise du secteur à être touché par ces mesures, en effet, Daher annonçait déjà 3300 licenciements en avril.

Tandis que Bruno Le Maire annonçait mardi dernier 15 milliards d’euros pour relancer l’industrie aéronautique , les patrons continuent d’attaquer les salariés à coups de licenciements, de baisses de salaires et de pertes d’acquis sociaux. C’est une fois de plus aux travailleurs de payer une crise dont ils ne sont pas responsables ! En effet, cet argent public ne sera pas mis au service des travailleurs pour protéger leurs emplois et leurs acquis, mais il sera remis entre les mains des banques et des grands patrons de l’aéronautique dans le but de conserver leurs profits intacts.

Comme le soulignait Nathanaël, salarié chez Derichebourg, la crise qui menace l’ensemble du secteur aéronautique « aura des répercussions sur l’ensemble des secteurs d’activités ». Tous les travailleurs sont concernés par cette crise économique !

Pour lutter contre la répression patronale et contre tous les licenciements et les baisses de salaires, soyons solidaires ! Ce vendredi 12 juin est décisif pour les salariés de Derichebourg, en effet, la direction compte faire passer l’APC de force avec l’appui du syndicat majoritaire Force Ouvrière (FO).

Les travailleurs de DAS en grève se rassembleront pour protester contre l’APC et appellent l’ensemble des travailleurs et la jeunesse à se réunir avec eux : « c’est important de venir nous soutenir car si l’accord passe, on est foutus ! »

Rendez-vous à 8h le vendredi 12 juin devant le siège de Derichebourg au 1 bis avenue Normandie Niemen à Blagnac !




Mots-clés

Derichebourg   /    Grève   /    Toulouse   /    Notre classe