^

Culture et Sport

Portrait d’une artiste combattante

Cherifa, l’artiste, la battante, la Gilet Jaune

Nous avons rencontré Cherifa durant les manifestations de Gilets Jaunes. Elle fait partie des femmes qui ont créé la page Facebook « femmes gilets jaunes ». Cherifa est une femme précaire que la société n’a pas épargnée. Née dans une famille d’immigrés, elle passe son enfance dans les bidonvilles de Nanterre. La vie de Cherifa est pleine de rebondissements : entre les ruptures avec sa famille, la misère, l’oppression et les normes desquelles s’extraire… Des difficultés qu’elle continue de surmonter quotidiennement, dans un 8m2. Les œuvres celle qui se fait appeler « ChériElles » sont variées : photographie, peinture-collage, technique mixte. Elle travaille souvent avec sa compagne « LadyOr », qui écrit des textes dialoguant avec les œuvres de ChérieElles. Portrait d’une artiste qui garde la tête haute ¬en militant pour un monde meilleur.

jeudi 21 février

L’une des productions notables de cette artiste est sans doute ses peintures/collages. « J’ai commencé ce travail quand j’étais à l’hôpital psychiatrique parce que j’ai fait une tentative de suicide le 9 décembre dernier. Je n’en pouvais plus de me faire harceler, de cette misère ».

On y trouve par exemple des peintures de technique mixte à la Rauschenberg où se superposent des bribes de vies, des souvenirs, des morceaux de textes choisis pour raconter une histoire de vie.

Ces collages sont souvent dédiés à des femmes de son entourage qui habitent comme elle le palais de la femme. ChériElles cherche à synthétiser les émotions, et de grands aplats de couleurs viennent soudainement mettre en lumière des choses banales, ou plus sophistiquées. Le rapport au corps est omniprésent, tout comme dans ses photographies : entre matériel et immatériel, des bouts de vie que l’artiste offre et dévoile, parfois dans un rapport à la pauvreté organique. « J’ai commencé à coller et peindre sur des bouts, des carrés de bois que je trouve. Je choisis de placer un personnage que j’ai pris en photo, son milieu, sa vie, ses rêves… »

« L’art c’est beau mais ça peut aussi raconter des histoires de vies ! »

L’autre travail de l’artiste est photographique. Là aussi on y trouve beaucoup d’amour pour ses sujets. Cherifa pose un regard bienveillant sur ceux qui l’entourent. Ces femmes face à la mer, à l’horizon, leurs enfants, là aussi des bribes de vies saisies. Ces œuvres ont vocation à redonner de l’humanité, de la dignité à celles qui sont trop souvent oubliées par la société.

« Je me suis dit : je vais commencer à faire de la photographie et à peindre ; je vais commencer à créer mon monde… ce que je fais depuis un an et demi. C’est ma thérapie »

Retrouvez le travail de LadyOr et ChériElles à la conférence-débat organisée par Révolution Permanente vendredi 22 février :

https://www.facebook.com/events/2244362942290413/
https://www.facebook.com/events/661433137593344/
https://www.facebook.com/ladyor.cherieelles

Autre exposition à venir :
Les monologues excités de femmes du palais le 8 mars au palais de la femme




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Féminisme    /    Histoires de femmes   /    Culture et Sport