^

Société

Souffrance au travail

Christine Renon. Nicole Ferroni témoigne de sa souffrance comme enseignante

Au micro de France Inter, l'humoriste Nicole Ferroni a rendu hommage à Christine Renon, la directrice d'école qui a mis fin à ses jours et a ensuite témoigné de sa propre expérience comme enseignante dans des conditions de travail démoralisantes.

vendredi 11 octobre

Ce mercredi 9 octobre, c’est sans humour et tout en émotions que Nicole Ferroni, humoriste et chroniqueuse sur France Inter, a rendu hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui s’est donnée la mort il y a quelques semaines désormais, après avoir laissé une lettre dans laquelle elle décrivait toutes les difficultés auxquelles elle s’est trouvée confrontée dans son travail dans le corps d’enseignant.

La chroniqueuse évoque sa propre condition d’enseignante en zone difficile. Et avec l’indifférence de l’Éducation nationale et face à cela la souffrance du corps enseignant.

En moins de deux mois, je suis passée de personne heureuse à personne en situation de souffrance absolue”, dit-elle. “Si je renonçais, c’était que j’étais faible. (...) Personne ne doit avoir à s’adapter à l’insupportable.

Elle conclut d’une façon émouvante en s’adressant à Christine Renon “C’est ce monde de vilains qui ne mérite surement pas quelqu’un d’aussi précieux que toi, mais ce n’est pas à toi de partir, car toi tu mérites de vivre vraiment. Je ne sais pas quoi dire pour te convaincre, mais s’il te plaît, reste.