^

Politique

Vu sur Rouen dans la rue

Clermont-Ferrand : Un enfant de 14 ans se tue en voulant échapper à la police

Nous relayons ci-dessous un post facebook publié par Rouen dans la rue. Un nouveau drame à mettre sur le compte de la police. Le conducteur a pris peur en croisant une patrouille de police, il a perdu le contrôle de la voiture qu'il conduisait et est allé s'encastrer dans la vitrine d'un magasin, dans le centre-ville de Clermont-Ferrand, ce mardi vers 3 heures raconte le journal la Montagne.

mercredi 29 avril

Post facebook publié par Rouen dans la rue : ici

"Le passager, actuellement hospitalisé et âgé de 17 ans, a été brièvement entendu avant de subir une opération. D’après les premiers éléments recueillis, le véhicule appartiendrait à la petite-amie de celui-ci, jeune majeure, qui venait d’acquérir récemment cette voiture."

14 ans ! Un enfant qui fait une connerie de gamin et qui a peur de la police au point de prendre des risques inconsidérés pour lui échapper. La question qu’il faut se poser ça n’est pas : comment se fait-il qu’un gamin de 14 ans conduisait une voiture à trois heures du matin mais bien comment se fait-il que dans la tête des jeunes gens, et plus particulièrement ceux qui habitent dans les quartiers populaires comme c’était le cas, la peur de la police a été à ce point intériorisé qu’elle les pousse à mettre leur vie en danger de la sorte ?

À vomir. Pour parler du même drame, le parisien n’hésite pas à qualifier le jeune garçon de chauffard. Et à sous-entendre que la voiture aurait été volée. Rien de mieux que la dévalorisation et la criminalisation pour couvrir la police. Pourtant le procureur est formel : "Il ne s’agit pas d’une voiture volée".

Dans une émission récente France Culture donne la parole à des policiers qui ont préféré quitter la police plutôt que de devenir un sale type ou de se suicider.
Voilà le témoignage de l’un d’entre eux : "Je n’ai jamais vu un collègue heureux dans sa vie de flic. Dès que vous commencez à réfléchir, c’est le début de la fin. Vous êtes un fonctionnaire, vous êtes là pour fonctionner. Si vous réfléchissez, soit vous quittez la police, soit vous finissez par mâcher le canon d’une arme, contre vous ou contre les autres".

"Dès 6h30, il y a les SDF à déloger, les contrôles de fraude dans le métro. Les gens ne croient plus en leur métier, ils deviennent amers, désagréables. J’ai vu des choses qui m’ont marqué. Par exemple, un collègue qui crache sur un SDF, un autre qui s’amuse à prendre les pièces des gamines rom qui font la manche".

C’est un sale métier en effet de devoir prendre en chasse des enfants, et de faire régner l’ordre par la terreur et l’humiliation.

Toutes nos pensées à la famille et aux proches de ce jeune garçon.

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/un-adolescent-de-14-ans-trouve-la-mort-au-volant-d-une-voiture-a-clermont-ferrand_13783077/

http://www.leparisien.fr/faits-divers/clermont-ferrand-un-chauffard-de-14-ans-se-tue-en-fuyant-la-police-28-04-2020-8307183.php

https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/police-tu-laimes-ou-tu-la-quittes"




Mots-clés

Police   /    Politique