^

Notre classe

Comités virtuels

Comités Virtuels RP : à la veille du 11 mai, s’organiser pour déconfiner nos colères !

De nombreux comités virtuels Révolution Permanente se mettent en place et s’organisent à travers le pays. A la veille du 11 mai, nous souhaitons partager avec l’ensemble de membres de ces comités, nos lecteurs et tous les militants qui cherchent à s’organiser sur le terrain, quelques réflexions sur les défis que nous avons dans cette prochaine étape qui s’ouvre avec le déconfinement.

mercredi 6 mai

Un média du bon côté de la barricade

Depuis le début du confinement, les militants et militantes du NPA/Révolution Permanente avons essayé de partager avec l’ensemble de nos lecteurs la réalité du terrain, à travers de nombreux témoignages, articles, vidéos, analyses de fond et interviews. Nous avons parlé des droits de retrait qui ont eu lieu dans de nombreux secteurs, des conséquences des mesures liberticides et de l’ensemble de la politique du gouvernement avec sa loi d’urgence sanitaire, de la répression accrue dans les quartiers populaires, des conditions de travail de tous ceux qui sont en première ligne face à la pandémie, de la situation de la jeunesse précaire, et bien d’autres sujets encore.

En ce sens, nous invitons encore et toujours nos lecteurs, ainsi que tous les camarades qui s’organisent désormais au sein des comités virtuels aux quatre coins du pays, à nous envoyer vos témoignages, vos articles ou vidéos coups de gueule, vos idées, afin de faire de notre média militant la voix de tous ceux et celles qui n’ont jamais la parole dans notre société.

Des militants sur le terrain pour organiser une riposte collective

Sur le terrain, les militants et militantes du NPA/Révolution Permanente avons également cherché à organiser nos collègues et proposer une réponse collective face à cette situation. Nous revenons ici sur quelques exemples.

Dans l’industrie aéronautique, une voix se lève pour le contrôle ouvrier

Notre camarade Gaëtan Gracia, délégué CGT dans l’industrie aéronautique, avec ses collègues, se sont d’abord battus pour faire fermer leur usine, parce qu’il n’y avait rien d’essentiel à livrer des avions à des compagnies aériennes qui sont de toute façon clouées au sol. Très vite, le gouvernement et les grands patrons du secteur ont essayé de rouvrir les usines, quitte à utiliser des millions de masques, alors que cela manquait cruellement au personnel soignant partout en France. Ils ont alors défendu l’idée du contrôle ouvrier, c’est-à-dire le fait que ce sont les ouvriers eux-mêmes qui doivent contrôler les mesures sanitaires, car il est clair que nous ne pouvons faire aucune confiance aux patrons pour veiller à notre santé. Ils ont également défendu que ce soit aux ouvriers de contrôler ce qui est produit dans les usines, ce qui est utile pour faire face à la pandémie. Ils ont affirmé qu’ils seraient fiers de revenir au travail mais pour construire des respirateurs artificiels ou des masques, à la place de rivets d’avions, pour répondre aux besoins de la population. Ils ont également cherché à se coordonner avec un certain nombre d’autres boîtes de l’aéronautique pour apporter une réponse d’ensemble dans la situation actuelle mais aussi pour préparer les batailles à venir, qui seront sans doute très dures dans ce secteur où le patronat est d’ores-et-déjà en train d’annoncer des licenciements massifs, comme chez Daher qui prévoit de licencier plus de 3000 ouvriers.

Dans les transports, une voix pour dénoncer le manque de mesures sanitaires et les violences policières dans les quartiers

Dans le secteur des transports, notamment à la SNCF et la RATP, nos camarades n’ont pas hésité à dénoncer le manque des mesures d’hygiène et sécurité de la part de la direction. Dans les transports en commun, ce sont les salariés mais également les usagers qui sont mis en danger par des politiques criminelles. Cela est encore une fois clair à la veille du déconfinement le 11 mai, car aucun plan sérieux n’est proposé par la direction de ces entreprises ni par le gouvernement. Face à cela, nous avons proposé des commissions d’hygiène et sécurité réellement décisionnaires pour que ce soit à nous, salariés des transports et usagers, de décider et de planifier les transports en commun en temps de pandémie.

Aussi, nos camarades, qui travaillent et habitent pour la plupart en banlieue et qui sont témoins ou même subissent très souvent les violences policières qui s’abattent sur les jeunes et travailleurs des quartiers populaires, n’ont pas hésité à dénoncer cette situation. Cette prise de position, qui contraste avec le silence assourdissant de la plupart des directions syndicales à ce sujet, est très importante car elle porte le germe d’une alliance entre les travailleurs des secteurs stratégiques et la jeunesse des quartiers populaires qui fait peur au gouvernement et au patronat.

Dans le secteur automobile, se mettre au service d’organiser les plus précaires

Dans le même sens de chercher à se mettre au service de l’organisation des plus précaires, qui seront sans doute les premières variables d’ajustement face à la crise qui s’annonce, notre camarade Vincent Duse, militant CGT à l’usine de PSA Mulhouse, a été à l’initiative d’une première réunion pour coordonner différents syndicats dans les usines de la sous-traitance automobile, ainsi que chez les donneurs d’ordre, dans le Grand-Est, l’une des régions les plus sinistrées depuis le début de l’épidémie. Il s’agit d’un premier pas très important si l’on tient compte que la situation de ce secteur s’annonce d’ores-et-déjà catastrophique avec un patronat qui cherchera toujours à faire passer ses profits avant la vie des salariés, et qui n’hésitera pas à licencier massivement. S’organiser et se coordonner à partir de revendications offensives devient donc une question de vie ou de mort pour les salariés, à commencer par les plus précaires. Et pour les militants révolutionnaires, il est clair que nous devons mettre nos organisations syndicales au service de cette perspective.

L’exemple de Neuhauser : pour la distribution de la production, c’est aux ouvriers de décider !

Dans l’industrie agroalimentaire, depuis le début du confinement Révolution Permanente se fait l’écho de la situation dans le secteur, en relayant les droits de retrait qui ont eu lieu massivement chez Neuhauser, boulangerie industrielle en Moselle, pour réclamer des mesures d’hygiène et sécurité adaptées et qui ont fini pour imposer à la direction la fermeture de l’usine. Par la suite, et alors que la direction avait prévu de jeter à la poubelle entre 800 et 1200 palettes de denrées alimentaires, Christian Porta, militant CGT sur le site Neuhauser a dénoncé sur Révolution Permanente cette situation, ce qui a permis de faire du bruit et forcé la direction à reculer. Avec le rapport de force et grâce à la dénonciation médiatique de Révolution Permanente, l’équipe CGT sur le site a réussi à imposer le fait que ces denrées alimentaires soient distribuées par les salariés eux-mêmes aux associations de la région. Une belle preuve de solidarité qui montre que les salariés peuvent s’organiser et imposer que leur production soit mise au service de la population.

A tous les comités virtuels et à nos lecteurs, lancer une campagne pour imposer #MasquesGratuits

A l’initiative des militants du NPA/Révolution Permanente, de nombreux comités virtuels se réunissent depuis quelques semaines pour discuter de la situation actuelle, mais aussi du « monde d’après » que nous voulons, de ce que nous pouvons faire et de comment s’organiser pour ne pas payer leur crise. Ces comités virtuels s’organisent par ville, par région mais aussi par secteur d’activité. Récemment ont été mis en place des comités dans la région Grand Est, dans la ville de Nantes, Toulouse, Chambéry, Bordeaux, Lille, Montpellier, entre autres, en plus de plusieurs comités en Région Parisienne, comme le comité tout récemment créé en Seine-et-Marne. Des comités virtuels par secteur existent également, comme celui de la culture, de l’éducation, des transports, de l’automobile, de l’industrie aéronautique, de la santé, etc. Nous vous invitons d’ailleurs à nous contacter si vous avez envie de nous rejoindre !

Ces comités virtuels doivent également être un cadre pour discuter de comment agir. Il y a quelques semaines, Révolution Permanente avait été à l’initiative de la campagne #StopProductionNonEssentielle, qui est arrivé jusqu’à être troisième tendance Twitter en France, avec des dizaines de milliers de twits.

Aujourd’hui, après cette réussite, nous voulons proposer à tous ceux qui s’organisent au sein des comités virtuels et à tous nos lecteurs, de faire du bruit pour imposer les #MasquesGratuits pour tous et toutes. En effet, depuis lundi, des millions de masques sont en vente dans les supermarchés après des semaines de pénurie. A priori, les stocks de la grande distribution s’élèvent à plusieurs dizaines de millions de masques quand les soignants ont été rationnés au point de devoir en confectionner eux-mêmes ou en porter des périmés.

Comme nous avons dénoncé dans les colonnes de Révolution Permanente, c’est un véritable scandale d’Etat qui éclate au grand jour à moins d’une semaine du déconfinement.

Les masques sont aujourd’hui payants et coûtent un prix exorbitant : à raison d’environ 60 centimes/pièce c’est un budget de 200 euros par mois qu’il faut débourser pour une famille dont les deux parents travaillent et doivent prendre les transports. Associé d’une amende de 135 euros en cas de non-port du masque dans les transports c’est une politique qui prend à la gorge les travailleurs, les jeunes et les précaires.

Tous ensemble, nous pouvons frapper un grand coup sur les réseaux sociaux, et mettre cette question brûlante sur le devant de la scène. Nous devons peser de tout notre poids pour dénoncer le rôle des patrons de la grande distribution, du gouvernement et imposer la réquisition et la distribution gratuite de masques !

Nous vous invitons donc à participer à cette grande campagne pour imposer le #MasquesGratuits parmi les principales tendances sur Twitter et les autres réseaux sociaux.

Cette action massive aura lieu jeudi 7 mai, à 18h. Chaque personne compte !

Construire une force militante révolutionnaire et internationaliste qui se prépare aux combats de classe à venir

Si nous proposons aujourd’hui ces campagnes pour dénoncer la politique du gouvernement et du patronat, si nous cherchons à mettre Révolution Permanente au service de notre classe et de tous les exploités, et si nous cherchons à nous organiser sur le terrain pour apporter des réponses collectives face à la situation qui va encore plus s’aggraver dans les semaines et mois à venir, c’est bien parce que nous sommes convaincus que dans cette crise sanitaire et économique, il n’y a aucune fatalité.

Le gouvernement et les grands patrons méprisent notre santé, nos vies et celles de nos proches. Ils s’organisent avec leurs lois, leur justice et leur police pour nous faire avaler leurs solutions face à la crise. Pour les militants et militantes du NPA/Révolution Permanente, c’est à nous de nous organiser à notre tour, de prendre nos affaires en main et d’apporter nos propres réponses pour ne pas être encore une fois les dindons de la farce.

C’est dans cette perspective que nous organisons depuis plusieurs semaines deux cycles de cours marxistes interactifs, l’un sur marxisme et stratégie, et l’autre sur l’histoire des révolutions, pour se former et discuter des idées de la révolution. Vous êtes déjà plusieurs centaines à y participer et à contribuer à ce que ces cours soient une réussite !

C’est également parce que nous sommes convaincus que pour répondre à la crise globale du système capitaliste, nous devons nous organiser à l’échelle internationale, que nous avons organisé un grand meeting internationaliste pour le 1er mai, avec des milliers de personnes connectées dans 14 pays, et diffusé simultanément en 6 langues.

Enfin, c’est également dans cette perspective que nous vous proposons de rejoindre les comités virtuels Révolution Permanente, pour commencer dès maintenant à se préparer pour lutter contre leurs solutions, et pour en imposer les nôtres. A la veille du déconfinement, c’est donc à la tâche passionnante de construire une force militante et coordonnée sur le terrain qui s’organise pour faire face à la crise qui vient, face aux attaques, et pour préparer le monde de demain, que nous invitons toutes celles et ceux qui partagent notre combat anticapitaliste et révolutionnaire.




Mots-clés

Comités Virtuels RP   /    Neuhauser   /    Meeting Internationaliste 1er Mai   /    Masques   /    Réseaux sociaux   /    Aéronautique   /    RATP   /    SNCF   /    PSA   /    Notre classe