^

Jeunesse

Communiqué. Halte à la répression des lycéens viennois !

Nous relayons ci-dessous un communiqué des lycéens d'Ella Fitzgerald, réprimés pendant la mobilisation contre les E3C.

lundi 14 décembre 2020

Le 19 novembre dernier, 7 jeunes étaient convoqués au tribunal pour mineurs de Vienne (38) entre 14h et 18h.

Ces lycéens et lycéennes sont confronté.e.s à la justice à la suite d’une mobilisation devant et au sein du lycée Ella Fitzgerald qui s’est déroulée les 27 et 28 janvier 2020. Le premier jour déjà, l’appareil répressif mis à disposition de l’administration était massif avec 12 camions de la gendarmerie mobile autour de l’établissement. Le second jour, plus de 1000 élèves et une vingtaine d’enseignants et d’enseignantes étaient mobilisé.e.s autour d’un cri commun : « Annulez les E3C ! » À cela, l’administration a répondu en envoyant la police se placer à l’entrée de chaque salle d’examens pour vérifier le bon déroulement des épreuves.

À la répression policière a suivi la répression judiciaire.

En effet, une plainte a été déposée contre certains lycéens et lycéennes par l’administration de leur établissement scolaire, ce qui les avait déjà conduits, ainsi que 3 autres élèves, à la gendarmerie pour des auditions libres.

Mais les poursuites ne se sont pas arrêtées là ! À la suite de leur convocation au tribunal du 19 novembre, 6 jeunes ont été mis en examen.

D’ici un an, ces derniers seront jugés. Tout cela, pour s’être mobilisé.e.s contre le bac Blanquer et les Épreuves Communes de Contrôle Continu (E3C) suite à un appel national lancé par des enseignants, enseignantes et élèves. Cette action militante n’était pourtant pas un cas isolé puisque 40 % des établissements du secondaire ont été touchés par ces mobilisations, certains devant même reporter les épreuves.
Ces manœuvres politiques ne sont engagées que pour faire taire les colères. Toutes ces formes de répression employées par le gouvernement servent à étouffer toute expression et donc freiner les mouvements populaires qui ont pour but de mettre fin au tri social qui prend place dès l’entrée à l’école.

Ne les laissons pas faire ! Lycéen.nes, enseignant.e.s, et étudiant.e.s, rassemblons-nous car ce n’est que par la lutte collective et l’organisation que nous pourrons combattre Macron et son monde ! Soutenons les lycéen.nes réprimé.e.s !




Mots-clés

E3C   /    Lycées   /    Répression   /    Jeunesse