^

Notre classe

Nos vies valent plus que leurs profits !

Communiqué de la CGT : "L’activité du Groupe PSA doit être suspendue provisoirement"

Nous relayons le communiqué de la CGT du groupe PSA, qui revendique la mise à l'arrêt provisoire des activités des sites PSA alors que l'épidémie de coronavirus se propage en France et que les travailleurs sont clairement mis en danger.

dimanche 15 mars

Crédits photo : Thomas SAMSON / « AFP »

Suite aux dernières mesures prises par le gouvernement, la CGT du Groupe PSA demande la suspension provisoire de l’activité des sites de PSA en France, en Espagne, et dans les autres pays où la pandémie gagne du terrain ; et que les contrats des milliers d’intérimaires soient maintenus durant la période de suspension avec le maintien de la rémunération pour tous (CDI, intérimaires et sous-traitants).

En effet, comment concevoir sérieusement que l’on puisse participer au freinage de la propagation du virus si les salariés des sites de PSA continuent à s’entasser dans les transports en commun pour se rendre au travail, à se changer dans les vestiaires, à manger et à travailler les uns sur les autres, le jour, la nuit et le week-end ?

Pour freiner la propagation du virus, les cafés, restaurants, cinémas, lieux publics sont fermés et des centaines, des milliers de salariés continueraient à fabriquer des voitures, les uns sur les autres ? Cela n’aurait aucun sens, on marcherait sur la tête.

Maintenir la production automobile et ses activités tertiaires non compatibles avec le télétravail, qui ne sont pas une activité indispensable en pleine crise sanitaire reviendrait à contrer les efforts que fait tout le reste de la population pour freiner la propagation du virus.

Emmanuel Macron expliquait que le virus n’a pas de passeport et franchit les frontières. C’est vrai pour les pays comme pour les usines du Groupe PSA.

D’autant plus que suite à la fermeture des établissements scolaires, de nombreux salariés de PSA vont rester chez eux, ce qui va poser un problème d’effectif pour sortir la production sans dégrader encore plus les conditions de travail.

D’autre part, vu l’évolution de la situation générale, il est de plus en plus probable, que certaines usines vont commencer à avoir de sérieuses difficultés pour sortir leur production suite à des manques pièces.Maintenir la production aujourd’hui serait de toute façon reculer pour mieux sauter.

En Italie, Ferrari a pris la décision de fermer son usine pendant 15 jours. Fiat a arrêté sa production plusieurs jours.

En Espagne, le constructeur SEAT a arrêté au moins une de ses usines. A tout points de vue, il serait responsable de suspendre provisoirement les productions tout en maintenant les contrats des milliers d’intérimaires, des sous-traitants, des prestataires.

La suspension de l’activité dans le Groupe PSA serait une mesure de bon sens, une mesure de salut public. Ce serait la seule, l’unique façon de faire preuve de responsabilité et de préoccupation pour la santé des salariés, de leur famille et du reste de la société.La santé de tous doit passer avant les profits de quelques-uns.

Jean-Pierre MERCIER, Délégué Syndical Central




Mots-clés

Epidémie   /    Coronavirus   /    Usine   /    #NosViesPasLeursProfits   /    Santé   /    CGT   /    PSA   /    Notre classe