^

Jeunesse

Reconnaissance du droit de grève pour les lycéens !

Communique des lycéens mobilisés de Léonard de Vinci a Levallois

Nous reproduisons ici le communiqué du comité de mobilisation du Lycée Léonard de Vinci, Levallois.

vendredi 8 avril 2016

Le droit de grève doit être reconnu pour les lycéens !
Profs, personnels, lycéens : mobilisons-nous TOUS ENSEMBLE pour le retrait de la loi El Khomri

1,2 millions de personnes sont descendues dans la rue le 31 mars contre la loi El Khomri. Dans le 92, de plus en plus de lycées se mobilisent. La presse et une partie de l’opinion essaient de braquer l’attention sur la question du blocage et des évènements qui ont eu lieu autour. Quant à nous, nous souhaitons soulever une question fondamentale : celle du droit de grève et d’expression des lycéens.

Nous réclamons en effet la reconnaissance de notre droit de grève. À 16 ans, nous sommes considérés assez âgés pour travailler en entreprise. Pourquoi donc ne pas nous donner le droit de faire grève en tant que lycéens ? Nous ne devrions pas être sanctionnés quand nous décidons de participer aux manifestations : pourquoi considérer comme absents les lycéens qui font le choix de se rendre en manifestation, qui font le choix de se mobiliser ? Nous lycéens mobilisés de Léonard de Vinci demandons que lors des journées de grève, aucun examen ne se tienne, que "grève" soit un motif valable pour justifier les absences, comme c’est le cas en Espagne. Une autre solution consisterait à fournir aux lycéens une version écrite des cours lors des jours de grève : les lycéens grévistes font le choix de ne pas venir en cours, et s’organisent ensuite en conséquence dans leurs révisions.

A Léonard de Vinci, des démarches (tracts, pétitions) ont été faites dans ce sens depuis plusieurs semaines. Le blocage n’est qu’un dernier recours pour faire respecter le droit de grève. À ceux qui nous demandent de respecter le droit de ceux qui veulent aller en cours lors des grève, nous répondons : d’accord, mais dans ce cas respectez notre droit de faire le choix inverse sans être sanctionnés. C’est la seule manière de faire en sorte que la mobilisation se déroule de la meilleure manière pour toutes et tous, quelles que soient les opinions.

A ceux qui tiennent absolument à punir lourdement judiciairement 30 d’entre nous suite aux dégradations subies par le lycées, nous posons la question : pourquoi des jeunes en viennent-ils à s’attaquer à leur propre lieu d’études ? Est-ce que les jeunes sont les seuls à devoir se remettre en cause ? Pour notre part, nous souhaitons souligner que reconnaître notre droit de grève serait la meilleure manière de faire évoluer la situation en positif.

Tous ensemble !
L’autre réponse à apporter à la situation, c’est de donner un véritable avenir à tous les lycéens, et aussi à tous les salariés : ce n’est qu’en retirant la loi El Khomri et que dans tous les quartiers, dans toutes les régions, chacun et chacune aient accès à une bonne éducation, et à vrai un emploi.
Des lycéens de Newton, Léonard de Vinci, Galilée, Camus, Renoir et bien d’autres lycées du 92 se sont mobilisés ces derniers jours. Nous serons à la manifestation du 9 avril et à toutes les suivantes car nous savons qu’il faudra être unis et toujours plus nombreux pour faire reculer le gouvernement. Nous espérons que vous y serez nombreux !

Réunion inter-lycées du 92, pour organiser ensemble les suites de la lutte

Vendredi à 18h (demandez en mp pour avoir plus de précisions)

Manifestation 9 avril 14h République (Paris)
RDV des lycéens, étudiants et salariés du 92 à 13h à Saint-Lazare, sortie Cour de Rome

Rappel du projet de loi :
- Augmentation des heures maximum de travail par jour qui passent de 10h/jour à 12h/jour
- Augmentation de la semaine de travail, qui peut aller jusqu’à 60h/semaine
- Possibilité pour les entreprises de déclencher des licenciements collectifs sur simple baisse du chiffre d’affaire = plus de facilités pour se faire virer à tout moment
- Les patrons auront la possibilité de signer des accords d’entreprise plus défavorables que le Code du Travail = tous les salariés n’auront plus les mêmes droits, le Code du Travail sera vidé de sa substance, ils ne seront plus égaux devant la loi.

Le comité de mobilisation de Léonard de Vinci (Levallois)




Mots-clés

Loi El Khomri   /    Jeunesse