^

Notre classe

Compiègne : les salariés d’Euroflaco en grève pour obtenir une prime à la hauteur

Alors qu'ils ont continué à travailler avec des cadences accrues tout au long de l'épidémie, les salariés d'Euroflaco se sont mis en grève hier pour dénoncer l'insulte faite par la direction qui n'a concédé qu'une prime de 200€. Déterminés, trois quart des 80 salariés ont répondu à l'appel rapporte Le Parisien.

mardi 12 mai

Crédit photo : Le Parisien / Stéphanie Forestier

Alors que le déconfinement a commencé depuis lundi, des mobilisations autour des primes promises aux salariés des secteurs essentiels continuent d’émerger. Tandis que les salariés-étudiants d’Auchan Drive sont en lutte pour obtenir la prime, de même que les travailleurs d’Allard Emballages qui avaient obtenu une victoire le mois dernier, c’est du côté de Compiègne qu’une grève a démarré lundi.

Comme le rapportait hier Le Parisien, trois quart des 80 salariés d’Euroflaco se sont en effet mis en grève illimitée pour dénoncer la faiblesse de la prime annoncée par la direction, qui n’a promis qu’une prime d’un maximum de 200€, "au pro-rata des heures travaillées". De quoi susciter la colère des salariés de l’entreprise d’emballages plastiques, qui ont, pour une partie d’entre eux, continué de travailler pendant l’épidémie, malgré des conditions dégradées.

"Avec tous les risques que nous avons pris, car les gestes barrières n’ont pas été appliqués dans un premier temps, les heures supplémentaires qu’on a fournies pour maintenir la cadence, c’est vraiment se moquer de nous" rapporte en ce sens au Parisien le délégué syndical FO, Morgane Deville. Face à cette situation, les salariés entendent obtenir de la direction une prime à la hauteur par la grève. Une mobilisation encourageante dont on espère avoir rapidement des nouvelles, et qui souligne d’ores et déjà que malgré la pression exercée par le patronat de nombreux salariés, partout en France, sont déterminés à relever la tête et à revendiquer la rémunération de leur travail.

Vous êtes en grève pour obtenir une prime ? Contactez-nous ou témoignez pour Révolution Permanente !




Mots-clés

Crise sanitaire   /    Crise économique   /    Epidémie   /    Grève   /    Notre classe