^

Notre classe

Grève à la RATP

Contre la privatisation et l’ouverture à la concurrence : grève à la RATP le 17 décembre !

Après la réforme ferroviaire, c’est au tour de la RATP aujourd’hui d’être touchée par la privatisation et l’ouverture à la concurrence. Face à une direction et un gouvernement qui cherche à privatiser pour augmenter les profits et dégrader les conditions de travail et de transports pour tous et toutes, plusieurs syndicats à la RATP appellent à la grève ce 17 décembre. Un grand rassemblement au dépôt de Belliard dans le 18ème à partir de 11h est organisé et donnera la possibilité à tous les agents RATP et leurs soutiens de se retrouver.

mercredi 16 décembre 2020

Une véritable casse du service public et des conditions de travail : la mobilisation doit être générale !

Comme nous l’avions dévoilé sur les pages de Révolution Permanente, l’attaque en cours contre les salariés de la RATP est historique car elle prévoit notamment la perte du statut, le transfert des personnels vers le privé, et une dégradation sans précédent des conditions de travail. Mais surtout, il s’agit de la destruction progressive du service public des transports au profit d’une logique de rentabilité dont les conséquences seront aussi catastrophiques pour les usagers. Augmentation des tarifs, fermeture des services et lignes jugés « non rentables », mise en danger des usagers en économisant sur la maintenance et les effectifs... les raisons pour se mobiliser sont nombreuses !

Comme le dénoncent les organisations syndicales qui appellent à la grève ce 17 décembre, l’UNSA RATP, la CGT RATP, le SAT, Solidaires RATP et Sud RATP, « le mécontentement et l’inquiétude anime aujourd’hui chaque agent de la RATP ». En effet, face à un avenir incertain et la perte d’énormément d’acquis, la colère monte dans chaque dépôt et attachement. Comme le souligne John, syndicaliste à la CGT au dépôt de Pleyel à Saint Denis, « ce n’est pas une affaire de jeune ou de vieux, on est tous concernés, soit on gagne ensemble, soit on perd ensemble ! Il en va de nos conditions de travail à tous pour les prochaines années ! ». Fred, machiniste au dépôt de Lagny et militant à Solidaires RATP, nous explique que « les collègues sont très réceptifs et intéressés par rapport à ce qui se passe. Nous espérons être nombreux en grève et sur le piquet jeudi prochain, où il y aura également des collègues du métro, ainsi que d’autres corps de métier qui seront là pour créer la convergence ».

Unité des travailleurs des transports pour un nivellement par le haut des conditions de travail et de transport pour les usagers

Lors du rassemblement conjoint des salariés de la RATP et la SNCF devant Ile-de-France Mobilités le 9 décembre, des machinistes des dépôts de Flandre, Aubervilliers, Saint Denis et Ivry ont adressé un message à l’ensemble des salariés de la RATP, mais aussi aux agents SNCF ainsi qu’aux usagers, également concernés par cette privatisation qui va fortement dégrader les conditions de transport.

Comme l’affirme Ahmed Berrahal, délégué CGT sur le dépôt de Flandre à Pantin, « ce serait erronée de penser que cette attaque ne concerne que le département Bus de la RATP, car ils cherchent à donner l’impression que le métro et le RER ne sont pas concernés… C’est tous les salariés de la RATP qui sont concernés, que ce soit en 2024 ou plus tard, c’est maintenant et tous ensemble que nous devons nous mobiliser, à l’image de ce que nous avons pu faire lors de la grève contre la réforme des retraites. Il s’agit aujourd’hui de lutter également avec nos collègues de la SNCF, de Keolis, de Transdev, c’est dans le rapport de forces du « tous ensemble » que nous allons les faire reculer ! »

Un an après l’énorme grève contre la réforme des retraites, le retour des piquets de grève !

La clé pour que cette journée soit réussie et permette d’envisager la suite est si la base, comme lors de la grève contre la réforme des retraites de l’hiver dernier, se décide à prendre les choses en main, s’auto-organise et est présente sur le terrain pour discuter avec l’ensemble des collègues. En ce sens, de nombreux dépôts de bus ont d’ores et déjà lancé des appels à des piquets de grève dès le matin du 17, à l’image du dépôt de Lagny dans le 20ème arrondissement, celui de Belliard dans le 18ème, celui de Pleyel à Saint Denis en banlieue nord, celui de Flandre à Pantin ou encore celui d’Ivry. Un appel à tous les agents, mais aussi à tous les soutiens, est donc est lancé pour ce jeudi 17 décembre. Soyons nombreux et nombreuses à se mobiliser aux côtés des agents de la RATP en grève !

A partir de 11h, un grand rassemblement sera organisé au dépôt de Belliard pour lequel ont été conviés non seulement l’ensemble des agents RATP, syndiqués et non syndiqués, des différents dépôts et attachements de la région parisienne, mais aussi des agents SNCF et des autres entreprises de transports comme Keolis ou Transdev. Il y aura également la présence de plusieurs personnalités politiques, ainsi que des délégations de différents secteurs professionnels, comme l’énergie, les hôtels, les Monoprix, l’éducation ou encore les raffineurs de Grandpuits, en lutte actuellement contre des suppressions d’emplois.

Beaucoup de salariés sont convaincus et savent très pertinemment qu’une seule journée de grève ne suffira pas à faire retirer ces projets et à stopper les attaques contre l’ensemble des salariés de la RATP et des transports en commun. Mais il est évident qu’une journée de grève réussie, massive, où de nombreux salariés que ce soit de la RATP, la SNCF mais aussi les entreprises privés font savoir leur colère contre la dégradation de leurs conditions de travail et des conditions de transport pour les usagers, ne peut être qu’une bonne nouvelle et donner de la force pour préparer un plan de bataille à la hauteur pour faire reculer le gouvernement et le patronat des transports sur l’ensemble de ces attaques.




Mots-clés

RATP-Belliard   /    Privatisation   /    Transport   /    Grève   /    RATP   /    Notre classe