^

Monde

Déclaration de la LTS au Venezuela

Contre la tentative de coup d’État de Guaidó soutenue par l’impérialisme et la droite régionale

Nous reproduisons la déclaration de la Ligue des Travailleurs pour le Socialisme (LTS) du Venezuela, appartenant à la Fraction Trotskyste pour la Quatrième Internationale (FT-QI) avant la tentative de coup d'Etat de mardi matin.

mercredi 1er mai

Les militantes et militants de la Ligue des Travailleurs pour le Socialisme (LTS) rejettent clairement la nouvelle tentative de l’opposition de droite de déclencher un coup d’Etat militaire. Dans notre déclaration pour le 1er mai, nous avons souligné que Guaidó avait l’intention de transformer cette date en une action pour renouveler l’appel à un coup d’Etat, lequel a été confirmé ce mardi.

Comme nous le soutenons depuis le début de l’agression impérialiste dirigée par le gouvernement des Etats-Unis, nous nous opposons et nous combattons l’interventionnisme impérialiste, sans que cela implique un quelconque soutien politique au régime réactionnaire et anti-ouvrier de Maduro et des Forces armées. Trump et les siens se moquent de la souffrance du peuple vénézuélien. Leur unique objectif est d’imposer au Venezuela un gouvernement fantoche au service du plan de recolonisation qu’ils proposent, un plan pour lequel il n’y aura pas de sortie progressive de la misère dont nous souffrons actuellement.

Derrière cette politique, les gouvernements de la droite régionale se sont regroupés et, l’un après l’autre, ont d’abord reconnu Guaidó, puis, ce mardi, ils se sont prononcés pour soutenir cette tentative de coup d’État.

Depuis le 23 janvier, l’impérialisme n’a fait aucune économie sur les appels, les manœuvres et les menaces pour tenter de briser les Forces armées afin qu’elles renversent Maduro. Après des tentatives infructueuses et une tentative de coup d’Etat dans l’impasse, ils se sont concentrés sur l’agression et l’asphyxie économique, qui aggravent les pénuries de la population. Cependant le coup d’Etat était encore latent, en atteste la tentative de ce mardi.

Pour les masses, rien de bon ne surviendra d’un gouvernement né d’un coup d’État militaire et placé sous la tutelle des États-Unis ! Au nom de la "liberté" et de la "démocratie", ils cherchent à mettre en place un gouvernement de subordination nationale aux diktats du FMI et des capitaux impérialistes, qui deviendraient les nouveaux maîtres du pays, en imposant davantage de dette extérieure et la cession massive des entreprises et des ressources par une vague de privatisations. Un plan totalement pro-entrepreneurial, anti-national et anti-populaire, dans lequel les besoins des travailleurs seront, plus qu’aujourd’hui, totalement subordonnés à la garantie des intérêts et des profits capitalistes. Ceux d’entre nous qui s’opposent au gouvernement de Maduro et à ses politiques doivent s’opposer avec la plus grande fermeté à cette avancée recolonisatrice de l’impérialisme, qui est portée par Guaidó.
Le gouvernement Maduro, cependant, ne prend aucune mesure anti-impérialiste réelle, il se limite à se placer sous l’aile de puissances telles que la Russie ou la Chine, tout en se défendant face au coup d’Etat avec des méthodes bureaucratico-militaires qui frappent également le peuple. Il ne fait rien de plus que renforcer les Forces armées, en tant que véritable pouvoir et arbitre de la situation. C’est pourquoi nous n’accordons aucune confiance à ces Forces armées qui pourraient finir par négocier une sortie convenue avec la droite. C’est pourquoi nous affirmons que la lutte contre le coup d’État et l’impérialisme doit s’inscrire dans une indépendance politique totale, avec une politique des travailleurs eux-mêmes dans la perspective de nous renforcer également dans la lutte contre la misère à laquelle nous sommes soumis et l’autoritarisme du gouvernement.

Nous devons ériger un programme qui vise à affecter les intérêts du capital impérialiste et de la bourgeoisie nationale parasitaire (tant celle d’opposition que chaviste), ce n’est qu’ainsi que nous pourrons vraiment freiner les appétits des Etats-Unis, le pillage du capital international et lutter pour conquérir nos revendications. Une défaite du coup d’Etat pro-impérialiste avec nos propres méthodes de lutte et en portant un programme avec ces caractéristiques nous mettrait dans de meilleures conditions pour affronter aussi Maduro lui-même.

Avec les organisations de travailleuses et travailleurs, de femmes et de jeunes avec lesquelles nous formons la Fraction Trotskyste pour la Quatrième Internationale (FT-QI) dans plusieurs pays d’Amérique latine, d’Europe et aux Etats-Unis, nous sommes fermement opposés à cette nouvelle tentative de coup d’Etat en cours.




Mots-clés

Nicolás Maduro   /    Venezuela   /    Impérialisme   /    Donald Trump   /    Etats-Unis   /    Monde