^

Jeunesse

Risque de contagion

Coronavirus : Tolbiac évacué et fermé par la Présidence suite à l’infection d’un enseignant

Alors que les cours se tenaient normalement au Centre Pierre-Mendès France (Tolbiac) de l’Université Paris 1, la Présidence a annoncé par mail la fermeture des centres en fin de matinée. L’évacuation des étudiants a immédiatement eu lieu.

jeudi 12 mars

« Un cas avéré de COVID-19 d’un enseignant du Centre Pierre-Mendès-France nous a été officiellement signalé. En réponse à cette information, je prends immédiatement la décision de fermer le centre afin de protéger au mieux la santé des étudiants et des personnels. » C’est par un mail de Georges Haddad, président de l’Université Paris 1, que les étudiants de Tolbiac ont appris en fin de matinée la fermeture de leur centre.

Immédiatement, pompiers et agents de sécurité rattachés au centre ont fait le tour des salles de cours demander aux étudiants de quitter leur université. Une scène presque surréaliste, où les étudiants rassemblés à l’extérieur, dans la fosse, ont pu assister à la fermeture des rideaux métalliques de l’université, tandis que des professeures du département de langues étaient en train de mener une action de sensibilisation à leur combat contre la LPPR.

Alors que les fermetures d’établissements scolaires et de facs étaient pour l’instant limitées à des zones marquées par une forte présence de cas de coronavirus, la fermeture de Tolbiac soulève de vives inquiétudes chez les étudiants. Outre la question de la propagation du virus dans l’université et le manque de visibilité sur le nombre de contaminés lié à l’effort très réduit déployé pour le dépistage par le gouvernement, ils s’inquiètent également de la tenue du reste du semestre, et notamment des partiels.

A la sortie de l’université ce matin, nombreux étaient également ceux qui exprimaient leur crainte d’une situation de quarantaine similaire à celle que connaît l’Italie, à l’image de Marie, étudiante en L2 : « Quand on voit la situation actuelle en Italie, ça fait peur, j’ai pas envie de me retrouver en quarantaine pendant un mois, de risquer la prison si je sors de chez moi, ou de voir les supermarchés pris d’assaut ».

Cette fermeture et évacuation de Tolbiac prend place alors que le gouvernement continue précisément de mettre à distance le scénario italien, en expliquant privilégier la continuité de l’économie et en maintenant, pour le moment, les élections municipales, suscitant des critiques de ceux qui voient dans cette attitude une position irresponsable. La fermeture de ce centre de Paris 1 constitue à ce titre un des premiers cas pour un établissement d’enseignement supérieur après la fermeture de l’IUT de Creil, situé au coeur d’une zone à risque, et le passage de tous les cours à distance à Rennes Business School.




Mots-clés

Coronavirus   /    Tolbiac   /    Université   /    Jeunesse