^

Notre classe

Vidéo

Coup de gueule. Déjà 2 décès et la RATP nous donne des masques chirurgicaux, elle se fout de nous !

La RATP vient d'annoncer en grande pompe que des masques seraient enfin distribués à ses agents à raison de 2 masques par jour. Non seulement il a fallut attendre 2 mois, mais en plus au lieu des masques FFP2, les seuls à protéger de la contamination, il s'agit de masques chirurgicaux, destinés aux personnes contaminées. De qui se moque-t-on ?

mardi 7 avril

La RATP avait déjà distribué à ses chauffeurs de bus, le 12 mars, un "kit de prévention en cas d’intervention sur un cas possible de Covid-19", honteusement doté de 2 masques chirurgicaux, une paire de gant et 2 lingettes hydroalcooliques microscopiques. Ces fameux masques dont tout le monde sait qu’ils ne servent que pour les personnes contaminées, puisqu’ils fonctionnent à sens unique, retenant "uniquement les particules émises par le porteur", comme l’explique une infographie du Parisien.

Alors que les agents RATP, les organisations syndicales et le CSSCT réclament dès le début de la pandémie des mesures à la hauteur de la situation, notamment pour les salariés les plus exposés par le contact avec les usagers, la RATP a fait preuve d’une lenteur criminelle pour prendre la moindre mesure. Elle a même été jusqu’à interdire les masques, menaçant de sanction les agents qui porteraient leur propre masque. Aujourd’hui elle fait volte-face, et se décide enfin à instaurer le port du masque « pour les agents concourant à l’exploitation et à la maintenance du réseau ». Après le cafouillage honteux de Valérie Pécresse, qui a attendu qu’on en arrive à 2 décès et une centaine d’agents RATP testés positifs pour annoncer que nous devrions porter le masque, la RATP se réfugie derrière une supposée « évolution de la doctrine sur le port des masques » et de nouvelles recommandations de la médecine du travail. Mais les médecins du travail invités aux séances CSSCT ont alerté depuis le début de l’épidémie que les masques FFP2 étaient nécessaires pour nous protéger ! Au lieu de ça, la direction a préféré faire la sourde oreille et faire comme si de rien n’était alors que nous étions exposés quotidiennement à ce virus meurtrier.

Ces masques chirurgicaux qui ne protègent de rien collent à l’irresponsabilité totale de la RATP depuis le début de la crise sanitaire. D’ailleurs, les désinfections sont toujours aussi pitoyables voire inexistantes, et on continue à voir nos moyens de transports bondés sur certaines lignes, en particulier avec la reprise du travail dans certaines entreprises pourtant non essentielles. La RATP doit cesser cette mise en danger des agents comme des usagers, réaliser les enquêtes nécessaires lorsque des cas sont suspectés sur les dépôts, procéder à des désinfections à chaque prise de service et au dépistage massif des agents ! Elle dispose pour cela de tous les moyens nécessaires, avec ses centres médicaux qu’elle ne s’est pas gêné de fermer pendant l’épidémie, au moment où nous en avons le plus besoin. Elle doit aussi cesser de se dédouaner de toute responsabilité et reconnaître en accident du travail les agents contaminés. Nous ne sommes pas de la chair à canon !


APPEL A TÉMOIGNAGES #TransportSansCovid : Salarié ou usager des transports en commun, vous constatez qu’ils ne sont pas nettoyés ou tout manquement à votre sécurité face à l’épidémie (mesure de distanciation, etc.) : écrivez-nous à [email protected] ou sur les réseaux sociaux, envoyez-nous photos ou vidéos avec la date et le lieu. Soyons mobilisés pour dénoncer toute mise en danger de nos vies et celle de nos familles ! #NosViesPasLeursProfits




Mots-clés

Covid-19   /    Coronavirus   /    Transport   /    Vidéo   /    RATP   /    Notre classe