^

Politique

#MasquesGratuitsPourTous

Coup de gueule. « Des masques vendus 9€, et puis quoi encore ? Ils font du profit avec nos vies ! »

Je n'ai pas l'habitude de pousser des coups de gueule mais là franchement... Dans les supermarchés ou les pharmacies on trouve des masques à 5€, 9€, même 15€ pour un masque en tissu !? Et Claire O'Petit nous explique sur le plateau de Cnews que c'est normal, que tout se paye...

samedi 25 avril

On a l’impression que c’est la nouvelle tendance printemps-été... ils nous sortent des masques de toutes les couleurs et à n’importe quel prix, comme si c’était un accessoire de mode, alors qu’on parle d’une pandémie qui a fait plus de 22.000 morts en France et presque 200.000 dans le monde ! Mais la députée LREM Claire O’Petit nous explique que c’est normal de payer pour se protéger d’un virus meurtrier, que rien n’est gratuit et qu’il va falloir que les gens prennent leurs responsabilités. De qui se moque-t-on ?

On n’est pas responsables de cette crise et on n’a pas à la payer ! Ils ont cassé l’hôpital public et n’ont rien fait pour anticiper cette pandémie... Aujourd’hui ils débloquent des milliards pour les grandes entreprises, pour faire redémarrer l’économie et garantir les profits des capitalistes, mais à côté de ça ils nous disent qu’ils ne sont pas capables de payer pour des masques ! Mais les millions ils n’ont pas eu de mal à les trouver quand il s’agissait de nous réprimer, de nous envoyer des grenades lacrymo sur la gueule ! Pour leurs commandes d’armes ils les ont trouvé les millions ! Et pour les drones qu’ils viennent encore de commander pour nous surveiller à la sortie du confinement !

Mais pour un masque chirurgical à 30 centimes l’unité on nous dit que c’est à nous de payer, et puisqu’il y a une pénurie on va devoir payer 5 euros, 9 euros pour un masque en tissu lavable ! Les capitalistes s’amusent à faire du profit avec nos vies mais on ne peut pas laisser passer ça !

Et puis comment ils peuvent nous faire croire qu’avec des masques que chacun va devoir acheter de son côté on sera correctement protégés ? C’est du grand n’importe quoi. Ils vont faire reprendre les transports en nous obligeant à porter des masques mais comment ils comptent s’y prendre ? Leur seule réponse c’est encore la répression, en verbalisant les gens ! Et admettons qu’on porte tous un masque, comment savoir si les masques sont réellement homologués ou s’ils ne sont pas usagés puisqu’un masque n’est valable que quelques heures ?

Il faut des distributions massives de masques, gratuitement, dans toutes les gares, dans tous les transports en commun ! On n’est pas responsables de l’état de l’hôpital public et on ne participera pas à ce massacre ! Ce n’est pas à nous d’aller au turbin sans protection !

Pas plus tard qu’hier le gouvernement français a annoncé qu’il déboursait 7 milliards d’euros pour sauver Air France... et pour Notre-Dame on se souvient comment les grands capitalistes ont déboursé 1 milliard en 48 heures, ils se précipitaient tous pour filer du pognon ! Et aujourd’hui ils sont où les milliards dont on a besoin pour faire face à cette pandémie qui nous tue ? Nos vies valent plus que leurs profits !

C’est hors de question qu’on retourne au boulot, dans des entreprises qui ne sont même pas essentielles, juste parce qu’ils veulent reprendre leurs bénéfices. Alors maintenant la nouvelle mode c’est qu’ils vont faire du fric sur les masques ? Bientôt ils vont rouvrir tous les magasins de vêtements en nous disant que la nouvelle mode c’est d’acheter des masques non mais c’est un scandale !

En plus je vous rappelle que les employeurs sont tenus par le code du travail d’assurer notre sécurité y compris sur notre trajet domicile-travail. Et aujourd’hui on nous dit que la distanciation sociale ne pourra pas être respectée dans les transports en commun. Ils veulent nous faire payer à nous les usagers la responsabilité de porter des masques, mais ce n’est pas à nous de payer pour leur crise ! Nos vies valent plus que leurs profits !




Mots-clés

Déconfinement   /    Masques   /    Covid-19   /    confinement   /    Coronavirus   /    Politique