^

Politique

Pas de trève de Noël

Coup dur pour le gouvernement : la CFDT Cheminots appelle à poursuivre la grève pendant les fêtes !

Contre l'avis de Laurent Berger, la CFDT Cheminots a décidé d'appeler à poursuivre la grève pendant les fêtes. Un coup dur pour le gouvernement qui comptait sur son soi-disant « dialogue social » pour casser la grève dans les transports.

vendredi 20 décembre 2019

 Crédit photo : ALAIN JOCARD / AFP 

Après deux jours deux négociations, jeudi soir, Edouard Philippe annonçait le résultat du « dialogue social » : il garde le cap. Le projet de réforme des retraites par point est bien évidemment maintenu, mais il confirme aussi qu’il nous faudra travailler jusqu’à 64 ans. Cependant, le premier ministre a cherché à montrer des « avancées » et ce notamment à la RATP et à la SNCF. Ces fausses concessions consistent en des « assouplissements » sur les « transitions » et la « la progressivité de mise en œuvre de la réforme et le respect des droits acquis ». Ainsi, le gouvernement cherchait à diviser le front syndical pour mieux casser la grève.

Ces mesures floues et à la marge de la réforme ont suffi à Laurent Escure, secretéaire confédéral de l’UNSA, pour une trahison des grévistes. Il a en effet appelé à l’arrêt de la grève des cheminots. Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, appelait quant à lui la CFDT Cheminots à décréter une trêve, soulignant la soi-disant « volonté de dialogue et d’ouverture » et « perspectives d’avancées ».

Mais alors qu’une quinzaine de sections locales de l’UNSA ferroviaire ont décidé de ne pas respecter l’appel de leur secrétaire confédéral Laurent Escure à une trêve de Noël, c’est désormais la CFDT Cheminots qui refusent de rentrer dans le rang et qui appelle à poursuivre, contre l’avis de Laurent Berger et de la direction confédérale. Selon Les Echos, « après avoir hésité depuis plusieurs jours sur la conduite à tenir, la CFDT-Cheminots s’est finalement prononcée vendredi soir contre une suspension de son mot d’ordre de grève à la SNCF. Au sortir d’un très long conseil national, le syndicat "déplore l’insuffisance des propositions gouvernementales pour garantir les droits des cheminots au statut et construire un pacte social fort pour le personnel contractuel". »

L’éditorialiste Cécile Cornudet, présente ce soir dans l’émission C dans l’air, relevait que « cette stratégie [du gouvernement] de décrocher les entreprises de transport par les syndicats réformistes, pour l’instant ça ne marche pas ». Les journalistes du plateau qualifiaient d’ailleurs l’événement de « douche froide pour le gouvernement ». Et Cécile Cornudet d’ajouter que les syndicats « sont aujourd’hui dépassés par une base surchauffée. »

Les grévistes seront donc toujours nombreux pendant cette période de fêtes. Cependant, ils sont soumis à des pressions multiples et très fortes : répression policière, pression du gouvernement, pression de certaines directions syndicales, pressions des médias qui les accusent de « menacer Noël », etc. Ils ont donc besoin de tout notre soutien, directement sur les piquets ou via des dons aux différentes caisses de grève !




Mots-clés

Mouvement des retraites 2019-2020   /    Grève décembre 2019   /    Laurent Berger   /    Réforme des retraites   /    Édouard Philippe   /    UNSA   /    CFDT   /    Cheminot-e-s   /    Grève   /    SNCF   /    Politique