^

Culture et Sport

Football : des chants hostiles au Président

Coupe de France : Macron hué malgré sa discrétion

Le chef de l'exécutif du se résoudre à essuyer quelques huées et sifflets, remarque-t-on dans la presse.

lundi 29 avril

À l’issue d’une année de compétition, se jouait hier soir au Stade de France la finale de Coupe de France de football. À l’affiche, Rennes contre le PSG. Depuis Gaston Doumergue en 1927, la tradition veut que ce soit le président de République qui remette le trophée. Ainsi ce soir-là, Emmanuel Macron était présent pour assister au match.

Dans un contexte politique plus que tendu, et seulement quelques jours après les annonces du chef de l’Etat suite à la fin du Grand Débat, la venue (très discrète) de Macron n’a pas manqué de susciter de vives réactions d’hostilités. L’objectif de cette discrétion ? “le protéger au maximun” suggère Christophe Remise dans Le Figaro. “C’est à peine si le public massé dans les gradins s’aperçoit que le chef de l’État est sur la pelouse” ironise Olivier Berrezai dans Ouest-France.

Néanmoins, malgré un certain nombre de précautions prises : “Pas d’annonce au micro, pas d’images diffusées en direct sur les grands écrans du stade”, le chef de l’exécutif du se résoudre à essuyer quelques “Marcon, Macron, on t’enc…” remarque-t-on au Figaro, une expression homophobe regrettablement très répandue dans la société et dans le monde du football pour exprimer le rejet de quelqu’un ou de quelque chose. A côté de cela des sifflets et des huées ont également envahit le stade un instant.

Crédits-photo : AFP




Mots-clés

Coupe de France   /    football   /    Emmanuel Macron   /    Culture et Sport