×

Mobilises jusqu'au retrait !

DIRECT. Piquets, manifestations, blocages : suivez la mobilisation du 7 mars partout en France

La journée du 7 mars s'annonce historiquement forte, avec le début d'une grève reconductible dans plusieurs secteurs du mouvement ouvrier. Manifestations, piquets de grève, AGs ouvrières, lycéennes et étudiantes : suivez la situation en direct partout en France avec Révolution Permanente

Comité de Rédaction

7 mars 2023

Facebook Twitter
DIRECT. Piquets, manifestations, blocages : suivez la mobilisation du 7 mars partout en France

Crédits photos : Révolution Permanente

Live actualisé au fur et à mesure de la journée

18 heures 30. Paris : 22 interpellations

Au moins 22 personnes ont été interpellées dans le cortège parisien selon les chiffres de la préfecture. A l’arrivée du cortège à Place d’Italie, la police a violemment chargé et gazé le cortège.

17 heures 23. Bordeaux (Gironde) : 100 000 manifestants, un record depuis le début du mouvement

17 heures 15. Paris : 700 000 manifestants selon la CGT

C’est le nombre de manifestants le plus élevé depuis le début du mouvement, battant le record du 31 janvier, de 500 000 manifestants. Quasiment deux fois plus que les 400 000 manifestants du 19 janvier.

17 heures 02. Toulouse (Haute-Garonne) : 120 000 manifestants ont battu le pavé selon la CGT, 25 000 selon la police

15 heures 10. Lyon (Rhône) : La police charge... puis se fait déborder par les manifestants qui restent déterminés à terminer la manifestation

15 heures 06. Bordeaux (Gironde). Retour sur le blocage de Sciences Po ce matin : « Ce 7 mars, on bloque pour soutenir la grève reconductible ! »

Retrouvez notre reportage ici

15 heures 02. Toulouse (Haute-Garonne) : les cheminots ont reconduits la grève à l’unanimité ce matin

Les cheminots de Toulouse se sont rassemblés en Assemblée Générale à 10 heures 30 ce matin. À plus de 150, la plus grosse AG depuis le début du mouvement, les grévistes ont voté à l’unanimité la reconduction de la grève.

Retrouvez notre reportage

14 heures 50. Marseille (Bouches-du-Rhône). Des cortèges qui s’étendent de la Porte d’Aix au Vieux-Port : les syndicats annoncent 245 000 manifestants, un record historique pour cette 6ème journée de mobilisation !

14 heures 38. A Paris une « mobilisation historique » des centaines de milliers de personnes, deux parcours ont été prévues pour faire face à l’affluence. Suivez en direct notre live Twitter depuis la manif parisienne

13 heures 10. Rennes (Ille-et-Vilaine) : le cortège de tête brutalement réprimé par la police

12 heures 20. 300 professeurs réunis en AG à Paris :

12 heures. La manifestation s’est élancée à Saint-Nazaire :

11 heures 30. Manifestation à l’aéroport de Roissy :

11 heures 01. Toulouse, Lycée Ozenne : Les lycéens tiennent le blocus en attendant la manifestation. « La retraite, à 60 ans, on s’est battu pour la gagner, on se battra pour la garder ! La retraite... »

10 heures 40. Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), dépôt RATP Pleyel. Les étudiants venus en soutien des machinistes ont pris la parole ce matin. « Bientôt, il n’y aura plus de métro, plus d’essence, plus de bus etc. Mais il faut éviter la grève isolée. C’est pourquoi les étudiants de Paris 8 veulent mettre leur énergie et leur temps au service de l’élargissement de la grève » Leo, étudiant et militant au Poing Levé

10 heures 12. Marseille (Bouches-du-Rhône). Deux lycéens se sont fait arrêtés sur les blocus du lycée Thiers ce matin, les lycéens se rassemblent en amont de la manifestation pour exiger leur libération !

10 heures 03. À Paris, Toulouse, Rennes... les lycéens se mobilisent contre la réforme des retraites mais aussi le SNU, Parcoursup, la précarité ou encore pour une hausse générale des salaires

9 heures 53. Le Havre (Seine-Maritime) : Les blocages s’installent dans la zone industrielle. Différents secteurs s’organisent sur les piquets. Ici le piquet du Pont Rouge : Safran, Renault Sandouville et Foure Lagadec

9 heures 51. Borny (Metz, Moselle) : Barrage filtrant des salariés de Stellantis qui s’adressent à la population : « il faut mettre le pays à l’arrêt ! »

9 heures 30. Metz (Moselle). José, travailleur pour Metz Déchet Métropole : « On est là pour défendre les droits de tous et toutes les travailleuses qui ont un travail pénible. S’ils font la sourde oreille, ça sera la grève reconductible, on n’est pas prêts de lâcher ! »

9 heures 02. Raffinerie de Normandie : les travailleurs se sont réunis tôt ce matin et la grève a été votée vers 6h. Il y a 75% de grévistes sur le site

8 heures 58. Saint-Avold (Moselle), Piquet devant la plateforme chimique de Arkema. 100% de la production bloquée. Les grévistes appellent à durcir le mouvement et ont décidé de reconduire le 8 mars

8 heures 39. Marseille (Bouches-du-Rhône). Dépôt de tram de Saint-Pierre : « On peut bloquer l’économie, ce n’est que le début du combat ! Il faut qu’ils se le mettent en tête au gouvernement ! On invite les étudiants à rejoindre le mouvement et à venir sur nos piquets », dit Nicolas, syndicaliste CGT

8 heures. Nanterre (Hauts-de-Seine) : Les étudiants de la faculté de Nanterre mobilisés

6 heures 20. Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) : Piquet de grève des machinistes au dépôt du barrage. A l’appel de l’AG interpro, des enseignants et une vingtaine d’étudiants de Paris 8, qui ont occupé la fac cette nuit sont venus soutenir les grévistes de la RATP

6 heures 15. Saint-Denis de la Réunion. Depuis ce matin, des centaines de militants syndicaux se sont réunis sur des ronds points et portions de routes dans une ambiance festive afin de bloquer la circulation en attendant la manifestation

6 heures 05. Zone industrielle de PSA Valenciennes (Nord) : « Rien ne doit sortir. Tous ensemble bloquons la France jusqu’au retrait de la réforme des retraites » disent les salariés

5 heures 30. Bordeaux (Gironde) : A Sciences Po, les étudiants ont bloqué tôt ce matin. Réunis en AG lundi 6 mars, ils ont voté le blocage de l’Institut d’Etudes Politiques les 7 et 8 mars

5 heures 15. Paris : Au dépôt RATP de Lagny, étudiants de Paris 1, enseignants et lycéens étaient présents dès 5h aux côtés des grévistes pour la grève du 7 mars

A 5h30 la police a réprimé le blocage, poussant violemment les grévistes et leurs soutiens avant de les gazer. Les manifestants ont résisté en chantant « La retraite elle est à qui ? elle est à nous ! »


Facebook Twitter
Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine


Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l'AfD qui appelle à la « remigration »

Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l’AfD qui appelle à la « remigration »

Marseille. La mairie vote la suspension des aides à l'UNRWA et acte son soutien au génocide

Marseille. La mairie vote la suspension des aides à l’UNRWA et acte son soutien au génocide

Réforme du logement social : une nouvelle offensive anti-pauvres

Réforme du logement social : une nouvelle offensive anti-pauvres

Près de 700 millions d'euros retirés à l'Education : en plus du tri social, l'austérité

Près de 700 millions d’euros retirés à l’Education : en plus du tri social, l’austérité

Non au jumelage de Bordeaux avec Ashdod, ville israélienne qui bloque l'aide humanitaire vers Gaza !

Non au jumelage de Bordeaux avec Ashdod, ville israélienne qui bloque l’aide humanitaire vers Gaza !

10 milliards d'euros de coupes budgétaires : Le Maire saigne l'écologie, le travail et l'éducation

10 milliards d’euros de coupes budgétaires : Le Maire saigne l’écologie, le travail et l’éducation