^

Notre classe

Usine Neuhauser en Moselle

Dans l’agroalimentaire, les ouvriers exercent leur droit de retrait et imposent l’arrêt de la production

Après avoir appris qu'un de leurs collègues était hospitalisé soupçonné d'avoir le virus COVID-19, et au vu du manque de conditions d'hygiène et sécurité adaptées de la part de la direction, les ouvriers de l'usine Neuhauser dans l'agroalimentaire en Moselle exercent leur droit de retrait et obligent la direction à mettre à l'arrêt les lignes de production. Ils exigent des réponses immédiates. Nos vies valent plus que leurs profits !

mardi 17 mars

Une direction qui méprise encore une fois la santé des salariés

Les ouvriers de l’agroalimentaire de l’usine Neuhauser en Moselle ont appris ce weekend qu’un de leurs collègues était hospitalisé et soupçonné d’avoir le virus COVID-19. Face à cette nouvelle, mais surtout face au manque total des mesures d’hygiène et de sécurité de base et face au mépris de la direction quant à la santé des salariés, ils ont décidé d’exercer leur droit de retrait et mettre à l’arrêt les lignes de production.

Comme a dénoncé Christian Porta, délégué CGT Neuhauser dans un live Facebook sur la page du syndicat : "nous sommes livrés à nous mêmes !". L’attitude de la direction est inadmissible, elle s’est même retirée du site, alors que les salariés exerçaient leur droit de retrait pour exiger des mesures de sécurité pour pouvoir travailler correctement. Les salariés sont dans le flou, les lignes de production n’ont pas été désinfectées et la direction a même demandé aux salariés de le faire eux-mêmes sans le matériel de protection adapté !

Les salariés exercent leur droit de retrait et imposent à ces patrons voyous l’arrêt de la production jusqu’à nouvel ordre

Le travail dans l’industrie agroalimentaire reste un travail essentiel afin de nourrir la population. Les ouvriers de Neuhauser en sont conscients, mais pas à n’importe quel prix ! Ils ont raison de se battre et de lutter pour exiger les conditions de sécurité nécessaires pour pouvoir exercer leur métier dans des bonnes conditions.

Suite à l’organisation et à la réaction immédiate des salariés et à l’action des délégués du personnel, pour ne pas se mettre en danger, la direction a été obligée d’arrêter la production jusqu’à nouvel ordre. Les salariés ne reprendront pas le travail tant que les conditions de sécurité ne seront pas respectées. C’est le pas à suivre partout, dans chaque entreprise essentielle comme c’est le cas dans l’agroalimentaire, c’est aux patrons d’assurer des conditions de travail en toute sécurité pour les salariés. On ne joue pas avec notre santé ! Nos vies valent bien plus que leurs profits !

Nous relayons ci-dessous le communiqué de la CGT Neuhauser :

Les salariés de Neuhauser FURST 2 livrés à eux-mêmes face Corona

Comme vous venez d’apprendre, un collège de travail a été hospitalisé et maintenant mis en confinement pour suspicions de coronavirus. Nous avons signalé le cas à la direction qui n’a pas voulu prendre de mesures nécessaires pour éviter tout risque de contamination. Les salariés apeurés à juste titre ont décidé d’utiliser leurs droits de retrait et de sortir du site afin d’éviter tout risque. Le CHSCT et la CGT ont directement interpellé la direction pour faire arrêter le site de production et demandé le confinement de tous les salariés jusqu’à ce que l’on ait plus d’information.

La direction n’a pas voulu arrêter les lignes, mais elle n’a pas eu le choix vu le nombre de salariés qui ont décidé d’utiliser leurs droits de retrait. La quasi-totalité des salariés du poste de nuit ont également décidé de ne pas rentrer dans le site et d’utiliser leurs droits de retrait. Une petite poignée sont rentrés pour vider les lignes et, une fois les lignes de production vide, sont sortis.

La direction est partie du site et a décidé de ne plus répondre aux appels de la CGT du CHSCT et des managers tous livrés a eux-mêmes.

La CGT et le CHSCT conseillent à tous les salariés d’utiliser leurs droits de retrait si eux aussi pensent que leur santé est en danger. Nous rappelons à tous les salariés que la direction ne peut pas vous sanctionner pour cela et qu’elle est obligé de vous payer pendant tous le temps de l’exercice de votre droit de retrait et cela tant que nous n’avons pas de nouvelle de notre collègue confiné.

La seule information que nous avons de la direction c’est qu’elle nous demande à nous les travailleuses et travailleurs du site de désinfecter nous-mêmes les lignes de production. Si vous ne souhaitez pas vous rendre sur site car nous ne savons pas où sont exactement situés les risques, utilisez également votre droit de retrait, faites-le savoir aussi à vos chefs. N’oubliez pas de préciser que vous faites usage de votre droit de retrait !




Mots-clés

Coronavirus   /    Droit de retrait   /    #NosViesPasLeursProfits   /    Notre classe