^

Notre classe

Exploitation

Dans les gares parisiennes, le personnel de ménage des toilettes en grève

Suite à un changement de contrat, une quarantaine de personnel de ménage des toilettes des gares parisiennes, sous-traitant de l'entreprise 2theloo, ont débuté une grève ces quatre derniers jours. Un combat qui fait écho à la grève victorieuse des travailleurs d'Onet, il y a un an et demi de cela.

vendredi 28 juin

Après seulement quatre jours de grève, la situation est déjà complexe à gérer pour la SNCF : En effet, la grève, qui a commencé dans les gares de gare du nord, Gard de Lyon et Austerlitz ont laissé les toilettes de ces gares sans nettoyage. En rajoutant la forte affluence de voyageurs en cette période d’été et la canicule, c’est une épine dans le pied pour la direction de la SNCF. Pourtant, celle-ci reste muette aux revendications des grévistes, ce que dénonce la CGT.

La sous-traitance, une norme a la SNCF

A la SNCF, la norme pour s’occuper du nettoyage est de faire appel à la sous-traitance. Et pour cause : cela permettait de ne pas embaucher au statut -bien qu’il ait été supprimé pour les nouveaux arrivants depuis- de briser les éventuels liens de solidarité entre les travailleurs du rail, ainsi que de se deresponsabiliser en cas de conflit. Et les personnels en grève ne font pas exception.

Après une grève de ces même employées en 2015, la société 2theloo, sous-traitante à la SNCF, décide de sous-traiter ces services, toujours dans les gares SNCF, à l’entreprise Derichebourg. Le contrat venant à son terme, les seules solutions proposées aux grévistes sont soit de changer de changer de lieu de travail, soit de se voir appliquer la convention collective du commerce, désavantageuse par rapport à la convention collective du nettoyage, anciennement appliquée. Une situation analogue à celle d’il y a 3 ans lors de la dernière grève, rappelle un membre de la CGT, où les travailleuses et travailleurs sont le "dindon de la farce".

Cette grève n’est pas sans rappeler celle d’Onet il y a un an et demi de cela, où une centaine d’agent du nettoyage des gare du nord de Paris avait fait grève pour des conditions de travail digne. Cette grève victorieuse, nous l’avons suivie et soutenue avec Révolution Permanente, et avons réalisé un documentaire : Les petites mains invisibles, pour retracer cette histoire.

Crédit photo : SNCF / Gares & Connexions




Mots-clés

Sous-traitance   /    Grève   /    SNCF   /    Notre classe