^

Politique

Coup dur pour Macron

De Rugy contraint à démissionner quelques heures avant de nouvelles révélations

Alors que Mediapart s'apprêtait à publier de nouvelles révélations concernant les dépenses de De Rugy, le Ministre qui devait répondre aux questions du journal dans la journée a finalement annoncé sa démission.

mardi 16 juillet

Après les révélations concernant son train de vie, l’utilisation d’argent public pour des dépenses personnelles ou encore l’accès à un logement social à un tarif préférentiel, François De Rugy a annoncé cette après-midi sa démission.

La démission prend place alors que Mediapart devait publier dans la journée de nouvelles révélations concernant le Ministre, qui a utilisé ses frais de députés pour financer des dépenses personnelles, en particulier ses cotisations à EELV en 2013 et 2014 pour un total de près de 10 000 euros.

Un détournement d’argent public pour des dépenses individuelles d’autant plus problématique que François De Rugy en aurait en plus fait déduire de ses impôts sur le revenu le montant de ses cotisations à EELV, payées en partie par de l’argent dédié à ses frais d’élu.

"A-t-il jamais remboursé ces frais de mandat indûment utilisés ? Sollicité par Mediapart, le ministre de la transition écologique nous a expliqué qu’il nous répondrait à 13 h, puis à 14 h, avant d’annoncer sa démission à 14 h40." résume ainsi Mediapart dans un article paru après l’annonce.

Cette démission prend place alors que la veille Emmanuel Macron avait refusé de prendre position tout en dénonçant le risque d’une "République de la délation" : une attaque à peine déguisée contre le journalisme indépendant de Mediapart qu’il ramenait ainsi à une basse dénonciation.

Crédit photo : afp.com/LUDOVIC MARIN.




Mots-clés

François de Rugy   /    corruption   /    Emmanuel Macron   /    Politique