^

Monde

A bas l’impérialisme

De l’air, ouvrez les frontières ! : Rassemblement de solidarité féministe avec le peuple afghan à Paris

Ce samedi, un rassemblement en soutien aux femmes afghanes s’est tenu à Paris à l’appel de plusieurs organisations féministes. Contre le régime ultra-réactionnaire des Talibans et au regard de la responsabilité de la France dans la destruction de l’Afghanistan, il est plus qu’urgent d’exiger l’ouverture des frontières et l’accueil inconditionnel de tou.te.s les migrant.es !

lundi 30 août

Ce samedi, un rassemblement en soutien aux femmes afghanes a réuni une centaine de personnes à Paris, près du métro Alma-Marceau. Le rassemblement était à l’initiative de plusieurs organisations féministes, notamment Héroïnes 95, le Collectif national des droits des femmes, Assemblée des femmes, Maison des femmes de Paris, les Effronté-es, Apel-Égalité, Chiennes de garde ainsi qu’Association Mémoire traumatique et victimologie. Des collectifs d’aide aux migrants étaient également présents.

Lors des interventions et dans les discussions, les manifestant.es ont apporté tout leur soutien aux femmes afghanes, qui, sous le régime taliban, vont voir leurs conditions de vie ainsi que les violences sexistes et sexuelles s’aggraver. En effet, le souvenir du régime taliban en place entre 1996 et 2001 et ses lois réactionnaires - les femmes n’avaient pas le droit de sortir sans être accompagnées d’un homme, ne pouvaient pas s’habiller comme elles veulent ou encore travailler- est encore vivace. La peur d’une multiplication des agressions sexuelles et des viols est également ressortie des différentes interventions.

En ce sens, les manifestant.es étaient réuni.es ce samedi pour exiger l’accueil inconditionnel des femmes afghanes, et ce dans des conditions dignes. Amel, du collectif « Pour les femmes afghanes et leurs proches », dénonçait ainsi dans une interview accordée à Révolution Permanente la politique honteuse du gouvernement en ce qui concerne les migrant.es.

Irène, militante à Révolution Permanente et au collectif féministe Du Pain et Des Roses, est également intervenue pour apporter toute sa solidarité envers les femmes afghanes, mais également dénoncer la responsabilité des puissances impérialistes dans la destruction de l’Afghanistan et la prise du pouvoir par les Talibans, et notamment de la France : « la France n’est pas en reste dans tout ça, puisqu’on sait très bien qu’elle a envoyé 70 000 soldats en Afghanistan entre 2001 et 2015 pour combattre aux côtés des États-Unis ».

En ce sens, il est central de rappeler que la solution ne pourra pas venir des puissances impérialistes qui après près de 20 ans d’occupation n’ont laissé que la misère et un pays dévasté et qui sur leur sol font passer des lois racistes et sécuritaires, à l’image de la Loi Asile et Immigration passée par le gouvernement français. Aussi, si un tel rassemblement était important pour apporter un soutien international aux femmes afghanes, le fait d’appeler à manifester devant le Ministère des Affaires Étrangères et de chercher à interpeller le gouvernement français ne peut qu’entretenir l’illusion que c’est ce même gouvernement, qui a honteusement chassé et réprimé les migrants qui occupaient la Place de la République à Paris il y a quelques mois, qui peut sauver les femmes afghanes, quand la libération du peuple afghan ne peut venir que des Afghans et des Afghanes elles-mêmes.




Mots-clés

Afghanistan   /    Ouvrons les frontières   /    Impérialisme   /    Réfugiés   /    Monde