^

Notre classe

Le travail tue !

Déjà neuf ouvriers morts au travail en 2022 : un début d’année meurtrier pour les travailleurs

Des ouvriers du BTP, un bucheron, un mécanicien, un marin-pêcheur… Depuis le début de l’année 2022, ce sont neufs ouvriers qui sont morts au travail depuis le début de l'année révèle le compte twitter Accident du travail.

lundi 10 janvier

Crédits photo : AFP

« Un ouvrier, 51 ans ; Denis, marin-pêcheur, 45 ans ; Yassine, ouvrier, 38 ans ; Un ouvrier du BTP, 60aine ; Un chauffeur routier de 45 ans ; Willy, pompier, 52 ans ; Un ouvrier du BTP, 54 ans ; Un mécanicien, 50aine ; Un bucheron, 51 ans. » Ce dimanche, le compte Twitter « Accident du travail » a annoncé un décompte particulièrement dramatique en ce début d’année.

En effet, en 2022, on compte « déjà au moins 9 morts au travail » en « 9 jours ». Généralement relégués au rang de « fait divers » et à peine mentionnés dans les presses locales, ces drames sont souvent le résultat de manque de moyens pour assurer la sécurité des travailleurs, alimentés par une pression au rendement. C’est le cas de cet ouvrier du grand Paris décédé ce 5 janvier sur le chantier de la future ligne 16, le plus récent d’une longue liste de victimes des travaux du Grand Paris et des Jeux Olympiques 2024. L’unique ligne 16 a déjà vu deux morts et cinq blessés grave sur ses chantiers.

Dans la liste, on retrouve également un grutier sur un site industriel de métallurgie qui a été enseveli sous l’effondrement d’un pont, de même qu’un marin-pêcheur noyé et un ouvrier du bâtiment tué lors d’une chute… Une liste déjà trop longue.

Malgré ces chiffres déjà effroyables, les mécanismes de comptage de accidents du travail, et à fortiori, des décès, par l’assurance maladie sont biaisés par le fait de ne compter que ceux du secteur privé, sans même prendre en compte les agriculteurs ou les travailleurs indépendants ou ubérisés, qui sont pourtant beaucoup sujet au risque. Cependant certaines initiatives indépendantes de l’État comme le compte twitter Accident du travail : silence des ouvriers meurent effectuent un travail sérieux de recensement à partir des articles de presse locale disponible.

Évidemment, les morts au travail sont majoritairement des ouvriers des ouvriers, des agriculteurs. Des travailleurs de l’exécution qui exercent des métiers physiques, épuisants et dangereux, et aussi essentiels à la population qu’ils sont mal rémunérés. Des métiers dont les risques sont accentués par une précarisation et un recours à la sous-traitance toujours croissant, avec des ouvriers moins bien payés, moins formés et qui subissent une demande croissante d’efficacité et de flexibilité.

Alors que ces deux dernières années de Covid ont révélé le rôle central des travailleurs dans le fonctionnement de la société mais également leurs salaires faibles, cette liste de morts nous rappelle un autre aspect de la situation des travailleurs : leur vulnérabilité du fait des politiques du patronat et de l’Etat.

Solidarité avec les familles des victimes !




Mots-clés

Accident du travail   /    Mort au travail   /    #NosViesPasLeursProfits   /    Notre classe