^

Politique

Dernière minute. Bordeaux : envahissement de la gare Saint-Jean, au moins trois interpellés

A la fin de la manifestation officielle, une marche sauvage de plusieurs milliers de personnes est partie en direction de la gare Saint-Jean pour bloquer les trains. Il y a au moins trois interpellés.

jeudi 9 janvier

Ambiance déterminée dans la manifestation à Bordeaux. Le cortège, qui a réuni 110.000 personnes selon la CGT, quasiment deux fois plus que le 5 décembre, ne s’est pas arrêté au rendez-vous prévu place de la République. Plusieurs dizaines de cheminots ont entrainé un cortège sauvage en direction de la gare comme lors de la manifestation du 17 décembre.

A l’arrivée devant la gare, malgré la forte répression, avec des gazages et des tirs de LBD de la BAC depuis un pont, certains manifestants déterminés ont investi la gare et les voies. Les trains ne circulent donc plus en cet après-midi du 9 janvier à la Gare Saint-Jean.

Ce matin déjà, les électriciens avaient décidé de couper le courant en gare à 10h, perturbant le départ des trains en solidarité à la grève des cheminots.

Sur le parcours de la manifestation sauvage, au moins trois personnes ont été interpellés. Selon nos informations, il s’agit d’un salarié de l’énergie, d’un docker et d’un Gilet Jaune. On ne sait pas pour l’instant s’ils ont été placés en garde à vue. Un rassemblement est en cours devant le commissariat où ils sont actuellement retenus.




Mots-clés

Manifestation   /    Cheminot-e-s   /    Bordeaux   /    Répression   /    Politique