^

Société

Rassemblement, manif et convergence

[Dernière minute] Toulouse. Les étudiants et lycéens détournent leur manifestation pour converger au Conseil Général

C’est peu dire que le calendrier militant est chargé ce 3 mai à Toulouse. Des événements ont même été prévus au même moment, et face à cette situation les lycéens et étudiants ont décidé de détourner leur manifestation pour se joindre à un rassemblement devant le Conseil Général de la ville. Correspondants

mardi 3 mai 2016

Dès 7h30 ce matin, une opération "métro gratuit" a été organisée à la station des Arènes à l’initiative de militants de la Nuit Debout. Ce sont donc plusieurs dizaines de personnes qui ont participé à cette action, visant avant tout à informer la population au sujet de la lutte en cours, contre la loi travail et au delà.

A midi, ce sont au moins trois actions simultanées qui avaient lieu. Aux hôpitaux Rangueil et Purpan près de 300 personnes se sont retrouvées sur les piquets de grève pour dénoncer la dégradation des conditions de travail. A Purpan les manifestants, déterminés, ont même bloqué le tramway afin de visibiliser leur lutte. Dans le même temps, une manifestation et un rassemblement au Conseil général étaient également organisés.

Rassemblement au CG pour poursuivre la lutte contre les mesures abjectes prisent à l’encontre des mères célibataires, des mineurs et des migrants.

C’est dans la lignée du rassemblement du 12 avril, et de deux autres qui avaient suivis, que les organisations syndicales (Solidaires, FO et la CGT) ainsi que diverses associations avaient appelé à un quatrième rassemblement devant le Conseil Général ce 3 mai. Ce dernier, malgré la mobilisation, poursuit sa politique abjecte envers les femmes célibataires, les mineurs ou majeur de moins de 21 ans isolés,en renvoyant systématiquement en attente les dossiers. Dès lors, livrés à eux-mêmes, ce sont des jeunes totalement isolés ou des familles entières qui se retrouvent à la rue ou entassées dans des hôtels, sans aucune perspective pour sortir de la spirale infernale de l’isolement et de la précarité promise par les autorités, et ici en premier lieu par le Conseil Général.

Ce sont donc 100 à 150 personnes qui se sont réunies sur les coups de midi pour protester contre cette politique consciente d’hyper-précarisation. Si la mobilisation peut paraitre faible au vue des 300 personnes présentes le 12 avril, il faut dire que de nombreuses échéances étaient prévues à la même heure, et notamment une manifestation appelée par les lycéens, étudiants et quelques organisations syndicales en centre-ville, au métro Jeanne d’Arc.

Faire converger les échéances. Le bon réflexe des étudiants et lycéens

Ce sont donc près de 500 personnes qui se sont réunies quartier Jeanne d’Arc à midi, à l’appel des lycéens, étudiants et syndicats, pour un cortège largement investi par la jeunesse. Si l’appel lancé l’avant-veille ne laissait pas présager à une participation massive, il est clair que l’état d’esprit combatif de cette avant garde mobilisée témoigne d’une volonté de poursuivre le combat à la rentrée des vacances scolaires. Mais c’est surtout la grande lucidité politique du cortège qui est à souligner. Lorsque la nouvelle d’un rassemblement au Conseil Général a couru dans les rangs étudiants et lycéens, la décision fut rapidement prise de quitter le parcourt officiel - la manifestation devait se terminer quartier Saint-Cyprien - pour converger vers le rassemblement. Bien évidemment, les grilles du CG ont été immédiatement fermées par un important dispositif policier arrivé juste avant les manifestants (CRS, BAC et gendarmes), par crainte d’une occupation, sans toutefois qu’aucune violence de la part de la police ne soit à déplorer.

Cette journée de mobilisation se terminera ce soir par un rassemblement à Jean-Jaurès, suivi de la désormais traditionnelle Nuit Debout Toulousaine place du Capitole. Une journée bien remplie en somme, et qui atteste que la ville rose est toujours mobilisée contre la loi travail et son monde.




Mots-clés

Loi El Khomri   /    Toulouse   /    Société