^

Politique

Réactionnaires en action

Des catholiques intégristes font annuler deux concerts de Anna von Hausswolff

Mardi 7 et jeudi 9, deux concerts de Anna von Hausswolff, chanteuse et organiste, ont été annulés suite à la mobilisation de militants catholiques intégristes, qui la considèrent comme une « artiste satanique ». Une mobilisation réactionnaire à mettre en lien avec les politiques menées par le gouvernement et une période pré-électorale saturée des thèmes fétiches de l’extrême droite.

jeudi 9 décembre 2021

Crédit photo : capture d’écran youtube NPR Music Field Recordings

Le mardi 7 et le jeudi 9, deux concerts de l’artiste suédoise Anna von Hausswolff, ont été annulés respectivement à Nantes et à Paris en raison de la mobilisation de catholiques intégristes. Organiste, la chanteuse doit en effet utiliser les églises pour réaliser ses prestations. Mardi soir, le concert avait déjà été changé de salle en raison de la protestation des croyants.

Or, à la suite de ce changement de salle, une centaine de catholiques intégristes ont bloqué les portes de l’église où devait se tenir le concert en chantant des prières. Mercredi, le père en charge de l’église Saint-Eustache de Paris a pris la décision d’annuler le second concert qui devait s’y tenir jeudi soir, suite aux pressions des militants. Finalement le concert se déroulera dans un lieu tenu secret à l’exception des spectateurs, pour éviter un nouvel incident. La raison de cette levée de boucliers de la part de ces croyants ? Anna von Hausswolff serait selon eux une artiste satanique.

Une action des plus réactionnaire pour ces catholiques intégristes qui n’en sont pas à leur coup d’essai en matière d’attaque d’œuvres et d’artistes leur paraissant « contraires aux valeurs chrétiennes ». Cette action n’est en effet pas sans rappeler celle, sur un autre terrain, de l’association Promouvoir, qui s’acharne depuis des années à faire interdire la diffusion dans les salles de cinéma des films qu’elle juge indécents et notamment des films montrant des scènes de sexe et des personnages LGBT. André Bonnet, cofondateur de l’association et proche de la Manif pour tous, avait déclaré qu’il fallait défendre les « valeurs judéo-chrétiennes dans tous les domaines de la société » et « faire obstacle » à l’homosexualité. Ainsi, l’association est parvenue à faire interdire la diffusion de films tels que « Baise moi » de Virginie Despentes.

Cette action surgit dans le contexte d’une montée des discours réactionnaires de plus en plus décomplexés dans cette pré-campagne présidentielle. Montée des discours et politiques réactionnaires dans laquelle le gouvernement n’est pas en reste avec ses politiques xénophobes, autoritaires à l’image de la loi sécurité globale, islamophobes avec par exemple la loi dite séparatisme, et sa rhétorique de chasse aux sorcière contre les « islamo gauchistes » et le « wokisme ». Ce climat politique met particulièrement en confiance les réactionnaires de toutes sortes, dont les défenseurs acharnés des « valeurs chrétiennes ».




Mots-clés

censure   /    Eglise   /    Politique